On July 7th 2019, the InterPlus Sharing held in Biel/Bienne talked about the topic “Heaven’s Delights” (World Scripture pg. 211).

 

  1. Heaven’s Delights

 

He who enters paradise will be in affluent circumstances and will not be destitute, his clothing will not wear out and his youth will not pass away.

Hadith of Muslim (Islam)

 

The Pure Land (Sukhavati) is fragrant with many sweet-smelling odors, rich in manifold flowers and fruits, adorned with jewel trees, and frequented by flocks of various birds with sweet voices, which have been produced by the miraculous power of the Tathagata. The jewel trees have various colors, many colors, many hundreds of thousands of colors. They are composed of varying combinations of the seven precious things: gold, silver, beryl, crystal, coral, red pearls, and emerald... Their roots, trunks, branches, leaves, flowers, and fruits are pleasant to touch, and fragrant. And when these trees are moved by the wind, a sweet and delightful sound proceeds from them, which one never tires of hearing...

            Many kinds of rivers flow along in this Pure Land... whose banks are lined with variously scented jewel trees, and from them hang bunches of flowers, leaves, and branches of all kinds. When beings wish to indulge in sports full of heavenly delights on those riverbanks, then as they step into the water, the water rises as high as they wish it to—up to the ankles, or to the knees, or to the hips, or to their sides, or to their ears. If beings wish the water to be cold, for them it becomes cold; if they wish it to be hot, for them it becomes hot; if they wish it to be hot and cold, for them it becomes hot and cold, to suit their pleasure.

            Those rivers flow along, full of water scented with the best perfumes, covered with lilies, lotus, and all manner of beautiful flowers, resounding with the sounds of peacocks, sparrows, parrots, ducks, geese, herons, cranes, swans, and others, with small islands inhabited by flocks of birds, easy to ford, free from mud, and with golden sand on the bottom. And all the wishes those beings may think of, they will be fulfilled, as long as they are rightful.

Larger Sukhavativyuha Sutra 15-18 (Buddhism)

 

The Messenger of God said, “While I was at Mecca, the roof of my house opened and Gabriel entered. He opened my chest, washed me with the water of Zamzam, brought a golden basin full of faith and wisdom and emptied all of it into my chest. After that he closed it, took me by the hand and raised me towards the lowest heaven.

            “When I arrived at the lowest heaven, Gabriel said to the doorkeeper, ‘Open.’ ‘Who is there?’ he asked. ‘Gabriel,’ the angel replied. ‘Is there anyone with you?’ responded the doorkeeper. ‘Yes,’ replied Gabriel, ‘Muhammad is with me.’ ‘Has he been commanded?’ added the doorkeeper. ‘Yes,’ said the angel.

            “When the doorkeeper had opened to us, we rose up within the lowest heaven, and suddenly we saw a man sitting, having some spirits on his right and others on his left. Every time he looked to the right he smiled, but as soon as he looked to the left he wept. He said, ‘Welcome virtuous prophet and virtuous son.’ ‘Who is this?’ I asked Gabriel. ‘This man,’ he replied, ‘is Adam, and those spirits on the right are destined to Paradise, while the spirits on his left are destined to hell. That is why, when he looks to the right, he smiles, and when he looks to the left, he weeps.’

            “Then Gabriel raised me up to the second heaven and said to the doorkeeper, ‘Open.’ He asked the same questions as the first, and then opened to us.” The Prophet found in the various heavens Adam, Idris, Moses, Jesus, and Abraham...

            “Then the angel raised me until he brought me to a height where I heard the beating of wings... Then Gabriel led me away and brought me to the Lote-Tree of the Boundary, which is covered with unspeakably beautiful colors. Next I entered Paradise. There are domes of pearls, and the sun there is made of musk.”*

 

*This is an episode from Muhammad’s Night Journey (Mi’raj), where he was transported from Mecca to Jerusalem and then taken on a tour of the seven heavens, even to the throne of God.

Hadith of Bukhari (Islam)

 

For all there is heaven; earth is heaven, and sea heaven; and animal and plant and man; all is the heavenly content of that heaven: And the gods in it, despising neither men nor anything else that is there where all is of the heavenly order, traverse all that country and all space in peace.

            To “live at ease” is there; and, to these divine beings, verity is mother and nurse, existence and sustenance; all that is not of process but of authentic being they see, and themselves in all: For all is transparent, nothing dark, nothing resistant; every being is lucid to every other, in breadth and depth; light runs through light. And each of them contains all within itself, and at the same time sees all in every other, so that everywhere there is all, and all is all and each all, and infinite the glory. Each of them is great; the small is great; the sun, there, is all the stars; and every star, again, is all the stars and sun. While some one manner of being is dominant in each, all are mirrored in every other.

            Plotinus, Enneads 5.8.3 (Hellenism)

 

Then they went out upon the narrow road and had not gone far when a brilliant light appeared. It was then that they smelled the fragrant odors of the flowers along the road. Delicious looking fruits were growing on the wayside, and every kind of bird flew in the air above them. The most marvelous and beautiful things were on every hand. All these things were on the heaven road. Eniaiehuk.

            They continued on their journey, and after a short time they came to a halt. Then spoke the messengers, “This place is called The Spring, and it is a place for rest.” Then behold, he saw the spring and he thought that he had never seen so beautiful and clear a fount of water. Then said the four, “This is a place of refreshment.” One of the four drew a bottle from his bosom, so it seemed and it was, and dipped it in the spring. Then he said, “You must partake first,” and so he took it, but when he looked at it he thought it was not enough. So he said, “I think that this is not sufficient.” When he had said this, the messengers looked at one another and smiled, and one said, “Truly it is enough. If it lacks, there is still the spring and the vessel may be refilled.” So all took and drank, and all the drink that all wished was in the bottle... Eniaiehuk.

            They proceeded on their journey, and had gone but a short way when they saw someone coming toward them, and it was not long before they met. He saw it was a dog, and when they met, the dog began to wag its tail and sprang upon him. Then he recognized the animal as his own dog, appearing just as it had when he had decorated it for the sacrifice in the New Year’s ceremony. Then said the four, “This thing attests to the value of our thank-offering to the Creator.” So they said. Eniaiehuk.

            They took up their journey again, and in a short time came to a halt. In the distance before them a man appeared to be coming, and soon he came nearer. Then he saw that the man was guiding two others, one on either side. As he looked, he saw that one was the daughter of Gaiant’waka, and it appeared that she was a large child. With her was Ganio’dai’io’, his own son, an infant. The son and the daughter greeted one another. One could see that they were not strangers, for they were friendly. Moreover a fourth person was leading them all. Eniaiehuk.

            Now that person spoke and said, “I brought them with me to testify to the truth that those of the lower world when they pass away come hither.”

The Code of Handsome Lake 112-116 (Native American Religion)

 

The inhabitants of paradise will eat and drink in it, but they will not spit or pass water or void excrement, or suffer from catarrh.

Hadith of Muslim (Islam)

 

Teachings of Sun Myung Moon

 

What is it like to live in the other world? There is no need to worry about what to eat, where to live or what to wear. Anything is possible just by thinking about it or wishing it. People eat in the spirit world. They can feel the pulse in the veins. Although theirs is a spiritual body, they can feel it just the same as the pulse in a physical body.

            Whatever you want to eat, it immediately appears. Make a list of the foods you would like to enjoy, and they will be set out on the table before your eyes. Where does it come from? The spirit world is active and self-organizing; it assembles the elements that are needed. What is the governing and active force that can mobilize the whole? It is not power, nor is it knowledge or money. It is love, only love.

            God is supreme, yet if you call for Him with deep and heart-felt sincerity, He immediately replies, “Yes, my child. What do you want?” If you ask, “Where are you?” God answers, “Where else could I be, other than in your heart?” God is the origin of all creation. God is in the root of heart.

            In heaven, if you wish, you can hold celebrations millions of times a day. In the ecstasy of love, whatever you desire is done at your command. (194:42, October 15, 1989)

 

Dogs can follow their masters to the heavenly realms. Pets and beloved articles can accompany their owners wherever they go. (78:337, June 10, 1975)

 

Are there automobile factories in the other world? Here on earth, people are proud of their Mercedes Benzes. Will you brag about your car in the spirit world? Cars are not necessary over there...

            By the power of your imagination alone, you can have anything you want. If you wish for a car encrusted with diamonds, it will appear. Yet why would you need a car? Even without a car, you can travel billions of light years in an instant. As long as you have the heart of true love, that is enough. (207:94-95, November 1, 1990)

 

When God created this vast universe, there were neither cars nor food. Yet, just as the Creator God made all kinds of things to realize the ideal of true love, we too, centering on love, can create by exercising our original innate powers and abilities.

            Centering on love, when you think of something in your mind, whatever you name will appear before your eyes. You can gather millions of people for a banquet and request particular dishes, and they will appear on the table. If you want to wear a golden formal gown, you can have it, too. How fantastic! After such a delicious meal, your tongue might hang out!

            What would your tongue do at that point? It wants to taste true love. It wants to reach a higher plane, jumping up and up, exclaiming, “I like it! I like it! That is enough for me. Now I want to enjoy these things with my loving spouse.” As long as you are standing within love’s sovereignty, standing as one of God’s companions, whatever you desire can be realized in a moment.

            Everything looks beautiful, everything sounds wonderful, and you feel content with everything around you. Sleeping is sound and sweet, and waking up is wonderful.

            Yet in the spirit world you do not need sleep. Even in the middle of the night, every cell of your body can dance. Each cell is like your partner; it dances accompanied by melodies whose beauty far surpasses any earthly music...

            In heaven, love connects you with everything. You breathe the air of love, eat the food of love, and wear the clothes of love. God your Parent provides you with all these, out of His true love. (217:293, June 2, 1991)

 

Do you think that people urinate in the spirit world? I am telling you that we do; when you get there you will see for yourself. What about defecating? Yes, we do, but afterwards the waste immediately returns to its elements. [There are 107 known elements in the universe.] Hence, it is not necessary to clean it up. With a mind of love, all you do is make a motion with your hand and all the waste returns to its origin. (212:30, January 1, 1991)

 

--------------------------------------

 

  1. Les délices du ciel

 

Celui qui entre au paradis se trouvera dans de riches circonstances et ne sera pas démuni, ses vêtements ne s'useront pas et sa jeunesse ne s’estompera pas.

            Hadith de musulman (Islam)

 

La Terre Pure (Sukhavati) est parfumée de nombreuses senteurs odorantes, riche en nombreuses fleurs et fruits, ornée de joyaux et fréquentée par des groupes d'oiseaux variés avec des voix douces, produits par le pouvoir miraculeux du Tathagata. Les arbres à bijoux ont différentes couleurs, de nombreuses couleurs, plusieurs centaines de milliers de couleurs. Elles sont composées de différentes combinaisons des sept choses précieuses : or, argent, béryl, cristal, corail, perles rouges et émeraudes ... Leurs racines, leurs troncs, leurs branches, leurs feuilles, leurs fleurs et leurs fruits sont agréables au toucher et parfumés. Et quand ces arbres sont déplacés par le vent, un son doux et délicieux en dérive, qu’on ne se lasse pas d'entendre ...

            De nombreux types de rivières coulent dans cette Terre Pure ... dont les rives sont bordées de joyaux aux essences diverses et parfumées, auxquelles sont suspendus des bouquets de fleurs, de feuilles et de branches de toutes sortes. Lorsque les êtres désirent se livrer à des sports remplis de délices célestes sur ces rives du fleuve, alors qu’ils pénètrent dans l’eau, l’eau monte aussi haut qu’ils le souhaitent - jusqu'aux chevilles, aux genoux, aux hanches, à la taille ou aux oreilles. Si les êtres souhaitent que l'eau soit froide, elle le devient pour eux ; s'ils veulent qu'elle soit chaude pour eux elle devient chaude ; s'ils veulent qu'il fasse chaud et froid, pour eux il fait chaud et froid, à leur guise.

            Ces rivières coulent, pleines d'eau parfumée des meilleurs parfums, couvertes de lis, de lotus et de toutes sortes de belles fleurs, résonnant aux sons de paons, moineaux, perroquets, canards, oies, hérons, grues, cygnes, etc., avec de petites îles habitées par des bandes d’oiseaux, faciles à traverser, sans boue et avec du sable doré au fond. Et tous les désirs que ces êtres pourraient avoir, ils seront exaucés pour autant qu’ils soient légitimes.

Sukhavativyuha Sutra 15-18 (bouddhisme)

 

Le Messager de Dieu a dit : « Pendant que j'étais à La Mecque, le toit de ma maison s'est ouvert et Gabriel est entré. Il a ouvert ma poitrine, m'a lavé avec l'eau de Zamzam, a apporté un bassin d'or rempli de foi et de sagesse et a tout vidé dans ma poitrine. Après cela, il l'a fermée, m'a pris par la main et m'a élevé vers le ciel le plus bas.

            « Quand je suis arrivé au ciel le plus bas, Gabriel a dit au portier : « Ouvrez ». « Qui est là ? » Demanda-t-il. « Gabriel », répondit l'ange. « Y a-t-il quelqu'un avec vous ? » Répondit le portier. « Oui, » répondit Gabriel, « Mahomet est avec moi. » A-t-il été commandé ? » Ajouta le portier. « Oui », dit l’ange.

            « À l’ouverture de la porte, nous nous sommes levés dans ce ciel le plus bas et nous avons vu tout à coup un homme assis, ayant des esprits à sa droite et d'autres à sa gauche. Chaque fois qu'il regardait à droite, il souriait, mais dès qu'il regardait à gauche, il pleurait. Il a dit : « Bienvenue prophète vertueux et fils vertueux ». « Qui est-ce ? » Ai-je demandé à Gabriel. « Cet homme », a-t-il répondu, « est Adam, et les esprits de droite sont destinés au paradis, tandis que les esprits de gauche sont destinés à l'enfer. C’est pourquoi, quand il regarde à droite, il sourit et quand il regarde à gauche, il pleure. »

            « Puis Gabriel m'a élevé au deuxième ciel et a dit au portier : « Ouvrez ». Il a posé les mêmes questions que le premier et s'est ensuite ouvert à nous. » Le prophète a découvert dans différents cieux Adam, Idris, Moïse, Jésus et Abraham ...

            « Alors l'ange m'a élevé jusqu'à une hauteur où j'entendais le battement d’ailes ... Puis Gabriel m'a emmené et m'a amené à l’arbre Lote de la Frontière, qui est recouvert de couleurs d'une beauté indescriptible. Ensuite je suis entré au paradis. Là, il y a des dômes de perles et le soleil est fait de musc. »*

 

*C'est un épisode du voyage nocturne de Mohammed (Mi'raj), durant lequel il a été transporté de La Mecque à Jérusalem, puis emmené en tournée des sept cieux, jusqu'au trône de Dieu.

 

Zamzam est une source d'eau située à La Mecque, en Arabie saoudite. D'origine miraculeuse selon l'islam et la tradition musulmane, elle aurait surgi sur volonté de Dieu par le biais de l'ange Jibril creusant de son pied ou son aile dans le désert pour faire apparaître cette source et sauver ainsi Hajar - deuxième épouse d'Ibrahim- et son fils Ismaïl d'une mort certaine. Présente encore de nos jours, elle ne s'est jamais tarie malgré des siècles d'existence dans le désert et une très forte consommation, car cette source est le puits du sanctuaire de la Kaaba.

Hadith de Boukhari (Islam)

 

Pour tous il y a le ciel ; la terre est le ciel et la mer est le ciel ; et tout animal et plante et homme ; tout est le contenu céleste de ce ciel : et les dieux qui y sont, ne méprisant ni les hommes ni rien d’autre qui est là, où tout est conforme à l’ordre céleste, parcourent tout ce pays et tout l’espace en paix.

            On peut y « vivre à l'aise » ; et pour ces êtres divins, la vérité est mère et nourrice, existence et subsistance ; ils voient tout ce qui n’est pas en processus, mais en être authentique, et se voient eux-mêmes : car tout est transparent, il n’y a rien d’obscur, rien de résistant ; chaque être est lucide à tous les autres, dans la largeur et la profondeur ; la lumière traverse la lumière. Et chacun d’entre eux contient tout en lui-même et, en même temps, voit tout dans l’autre, de sorte que partout il y a tout, et tout est tout et chacun est tout, et la gloire est infinie. Chacun est génial ; le petit est grand ; le soleil, là-bas, est dans toutes les étoiles ; et chaque étoile, une fois de plus, est toutes les étoiles et le soleil. Même si chacune a une certaine manière particulière d’être, toutes se reflètent dans toutes les autres.

Plotin, Enneads 5.8.3 (Hellénisme)

 

Puis ils sont sortis sur la route étroite et à peine partis, une lumière brillante leur est apparue. C'est alors qu'ils ont senti les odeurs parfumées des fleurs le long de la route. Des fruits qui paraissaient délicieux poussaient sur le bord du chemin et toutes sortes d'oiseaux volaient dans les airs au-dessus d'eux. Les choses les plus merveilleuses et les plus belles étaient sur toutes les mains. Toutes ces choses étaient sur la route du ciel. Eniaiehuk.

            Ils ont continué leur voyage et, peu de temps après, ils se sont arrêtés. Puis les messagers ont dit : « Cet endroit s'appelle La Source et c'est un lieu de repos. » Alors voici, il vit la source et pensa n'avoir jamais vu une fontaine avec de l’eau aussi belle et claire. Puis les quatre ont dit : « C’est un lieu de rafraîchissement. » L'un des quatre tira semble-t-il une bouteille de sa poitrine, et la plongea dans la source. Puis il dit : « Vous devez en prendre en premier », alors il en prit, mais en la regardant, il pensa que ce n'était pas suffisant. Alors il dit : « Je pense que cela ne suffit pas. » Lorsqu'il dit cela, les messagers se regardèrent et sourirent, et l'un d'eux dit : « En vérité, cela suffit. S'il en manque, il y a toujours la source et le récipient peut être rempli. » Alors tous en prirent et burent, et toute la boisson souhaitée se trouvait dans la bouteille… Eniaiehuk.

            Ils poursuivirent leur chemin et ne marchèrent que très peu de temps quand ils virent quelqu'un venir vers eux qu’ils rencontrèrent rapidement. Il vit que c'était un chien et quand ils se rencontrèrent, le chien commença à remuer la queue et à bondir sur lui. Puis il reconnut l’animal comme étant son propre chien, apparaissant exactement comme lorsqu’il l’avait décoré pour le sacrifice lors de la cérémonie du nouvel an. Puis les quatre dirent : « Cette chose atteste de la valeur de notre offrande de remerciement au Créateur. » C’est ce qu’ils dirent. Eniaiehuk.

            Ils reprirent leur voyage et s’arrêtèrent rapidement. Au loin devant eux, un homme semblait venir et bientôt il s'approcha. Puis il vit que l'homme guidait deux autres personnes, une de chaque côté. En regardant, il vit qu’une des filles était la fille de Gaiant’waka et qu’elle était apparemment une grande enfant. Ganio’dai’io ’, son propre fils, était encore avec elle. Le fils et la fille se saluaient. On pouvait voir qu'ils n'étaient pas étrangers, puisqu’ils étaient proches. De plus, une quatrième personne les dirigeait tous. Eniaiehuk.

            Maintenant, cette personne parla et dit : « Je les ai amenés avec moi pour témoigner de la vérité que ceux du monde inférieur, quand ils meurent, viennent ici. »

Le code de Beau Lac 112-116 (religion amérindienne)

 

Les habitants du paradis y mangeront et y boiront, mais ils ne cracheront ni ne rejetteront de l’eau, ils ne laisseront pas d’excréments et ne souffriront pas de catarrhe.

Hadith de musulman (Islam)

 

Enseignements de Sun Myung Moon

 

Comment est-ce de vivre dans l'autre monde ? Pas besoin de s'inquiéter de la nourriture, du logis ou des vêtements. Tout y est possible simplement en y réfléchissant ou en le souhaitant. Les gens mangent dans le monde spirituel. Ils peuvent sentir le pouls dans leurs veines. Bien que leur corps soit spirituel, ils peuvent le ressentir de la même manière que le pouls d'un corps physique.

            Tout ce que vous aimeriez manger apparaîtra immédiatement. Faites une liste des aliments que vous aimeriez manger et ils seront exposés sur la table sous vos yeux. D'où cela vient-il ? Le monde spirituel est actif et s'organise de lui-même ; il assemble les éléments nécessaires. Quelle est la force dirigeante et active capable de mobiliser le tout ? Ce n'est pas le pouvoir, ni la connaissance ou l'argent. C'est l'amour, seulement l'amour.

            Dieu est suprême, mais si vous l'appelez avec une sincérité profonde et honnête, il répond immédiatement : « Oui, mon enfant. Que veux-tu ? » Si vous demandez : « Où es-tu ? », Dieu répond : « Où pourrais-je être ailleurs, sinon dans ton cœur ? » Dieu est à l'origine de toute la création. Dieu est dans la racine du cœur.

            Au ciel, si vous le souhaitez, vous pouvez organiser des célébrations des millions de fois par jour. Dans l'extase de l'amour, tout ce que vous désirez est fait sur votre ordre. (194: 42, 15 octobre 1989)

 

Les chiens peuvent suivre leurs maîtres dans les sphères célestes. Les animaux domestiques et les choses bien-aimées peuvent accompagner leurs propriétaires où qu'ils aillent. (78: 337, 10 juin 1975)

 

Y a-t-il des usines automobiles dans l'autre monde ? Ici sur terre, les gens sont fiers de leurs Mercedes Benz. Voulez-vous vous vanter de votre voiture dans le monde des esprits ? Les voitures ne sont pas nécessaires là-bas ...

            Par le seul pouvoir de votre imagination, vous pouvez avoir tout ce que vous voulez. Si vous souhaitez une voiture incrustée de diamants, elle apparaîtra. Pourtant, pourquoi auriez-vous besoin d'une voiture ? Même sans voiture, vous pouvez parcourir des milliards d'années-lumière en un instant. Tant que vous avez un cœur d’amour vrai, cela suffit. (207: 94-95, 1er novembre 1990)

 

Lorsque Dieu créa ce vaste univers, il n'y avait ni voitures ni nourriture. Cependant, tout comme le Créateur, Dieu a fait toutes sortes de choses pour réaliser l'idéal d’amour vrai, nous aussi, centrés sur l'amour, pouvons créer en exerçant nos pouvoirs et nos capacités innées.

            Centré sur l'amour, lorsque vous pensez à quelque chose dans votre esprit, tout ce que vous nommez apparaîtra sous vos yeux. Vous pouvez rassembler des millions de personnes pour un banquet et demander des plats particuliers, qui apparaîtront sur la table. Si vous voulez porter une robe de soirée dorée, vous pouvez aussi l'avoir. C'est fantastique ! Après un tel repas délicieux, votre langue pourrait pendre !

            Que ferait votre langue à ce moment-là ? Elle veut goûter à l’amour vrai. Elle veut atteindre un niveau plus élevé, en sautant de long en large en s'écriant : « J'aime ça ! Je l'aime ! Cela me suffit. Maintenant, je veux jouir de ces choses avec mon épouse bien-aimée. » Tant que vous resterez dans la souveraineté de l’amour, en tant que compagnon de Dieu, vous pourrez réaliser tout ce que vous voudrez.

            Tout est beau, tout semble magnifique et vous vous sentez satisfait de tout ce qui vous entoure. Le sommeil est sain et doux et le réveil est merveilleux.

            Pourtant, dans le monde spirituel, vous n'avez pas besoin de dormir. Même au milieu de la nuit, chaque cellule de votre corps peut danser. Chaque cellule est comme votre partenaire. Elle danse accompagnée de mélodies dont la beauté dépasse de loin toute musique terrestre ...

            Au ciel, l'amour vous relie à tout. Vous respirez l'air de l'amour, mangez la nourriture de l'amour et portez les vêtements de l'amour. Dieu, votre parent, vous fournit tout cela, par amour vrai. (217: 293, 2 juin 1991)

 

Pensez-vous que les gens urinent dans le monde spirituel ? Je vous dis que nous le faisons ; quand vous y arriverez, vous verrez par vous-même. Qu'en est-il de la défécation ? Oui, nous le faisons, mais les déchets reviennent ensuite immédiatement à leurs éléments. [Il y a 107 éléments connus dans l'univers.] Il n'est donc pas nécessaire de les nettoyer. Avec un esprit d'amour, tout ce que vous faites est de faire un mouvement avec votre main et tous les déchets retournent à leur origine. (212: 30, 1 janvier 1991)