On April 14th 2019, the InterPlus Sharing held in Biel/Bienne talked about the topic “The Finality of Death” (World Scripture pg. 190).

 

  1. The Finality of Death

 

You can climb up the mountain and down again; you can stroll around the valley and return; but you cannot go to God and return.

            Nupe Proverb (African Traditional Religions)

 

The untrustworthy lord of death

Waits not for things to be done or undone;

Whether I am sick or healthy,

This fleeting life span is unstable.

 

Leaving all I must depart alone.

But through not having understood this

I committed various kinds of evil

For the sake of my friends and foes.

 

Yet my foes will become nothing.

My friends will become nothing.

I too will become nothing.

Likewise all will become nothing.

 

Just like a dream experience,

Whatever things I enjoy

Will become a memory.

Whatever has passed will not be seen again.

 

Even within this brief life

Many friends and foes have passed,

But whatever unbearable evil I committed for them

Remains ahead of me...

 

While I am lying in bed,

Although surrounded by my friends and relatives,

The feeling of life being severed

Will be experienced by me alone.

 

When seized by the messengers of death,

What benefit will friends and relatives afford?

My merit alone shall protect me then,

But upon that I have never relied.

Shantideva, Guide to the Bodhisattva’s Way of Life 2.33-41 (Buddhism)

 

Teachings of Sun Myung Moon

 

No friends accompany you on the path of death. You journey without your beloved parents, beloved brothers, beloved spouse or beloved children. You journey all alone. Once you go down that path, you can never return. With what kind of heart will you make the journey?

            If you do not have hope that you can overcome death, when you meet your death it will be the end. The numerous people who believed and followed God’s Will did not retreat before death. Rather, they mocked death and overcame it with dignity. Throughout history, such people exalted the way of Heaven.

            Each one of you likewise has to maintain hope to overcome the death that awaits you. You should aspire to stand before God with dignity at the end of your journey. You should be able to run with joy to the heavenly world, the original homeland your heart desperately longs for. Then you will conquer death. (6:53, March 22, 1959)

 

It is not enough to live with a vague belief in the existence of the spirit world. On earth we must know how to prepare for life in the spirit world, where whether we like it or not, we shall live for eternity. Once we know, we should thoroughly prepare ourselves for that day. A child who develops a problem while in the womb will suffer after his birth from a handicap that lasts his entire life. So too, if we fail to recognize Heaven’s Will during our short life on earth and commit sin or carry out evil deeds, we will eventually pay the price in the spirit world according to the universal principle of cause and effect. In the spirit world our souls will have to suffer indescribable pain and make many efforts at atonement.13 Yet once we shed our physical body, it will be too late.

            When the physical body dies, it returns to the earth as a handful of dirt, but do you think that our life, our mind, our heart, and our hopes are also buried? It is absolutely not so. Our 100year-long life is recorded, photographed and automatically evaluated without fail in our personal supercomputer, built by God, called the spirit self. This is why all of us, during life on earth, should stop and check ourselves again and again, and ask our unsteady mind and heart: “Where are you going?” (May 1, 2004)

 

--------------------------------------

 

  1. La finalité de la mort

 

Vous pouvez gravir la montagne et redescendre. Vous pouvez vous promener dans la vallée et revenir ; mais vous ne pouvez pas aller à Dieu et revenir.

            Nupe Proverbe (religions traditionnelles africaines)

 

Le seigneur de la mort indigne de confiance

N'attend pas que des choses soient faites ou défaites ;

Que je sois malade ou en bonne santé,

La durée de cette vie éphémère n’est pas prévisible.

 

Tout quitter, je dois partir seul.

Mais, n'ayant pas compris cela,

J'ai commis divers types de fourberie,

Dans l'intérêt de mes amis et de mes ennemis.

 

Pourtant, mes ennemis disparaîtront.

Mes amis disparaîtront.

Moi aussi je disparaîtrai.

De même, tout disparaîtra.

 

Comme l’expérience d’un rêve,

Tout ce dont je profite

Deviendra un souvenir.

Tout ce qui est passé ne sera plus jamais visible.

 

Même dans cette brève vie,

De nombreux amis et ennemis sont passés,

Mais quelque soit le mal insupportable que j'ai commis envers eux,

Cela reste devant moi ...

           

Bien que je sois couché dans mon lit,

Bien qu’entouré de mes amis et de ma famille,

Le sentiment d’être séparé de la vie

Sera ressenti par moi seul.

 

Quand ils seront pris par les messagers de la mort,

Quels seront les avantages pour les amis et la famille ?

Mon mérite seul me protégera alors,

Mais je ne m’étais jamais fié à cela.

Shantidéva, guide du mode de vie du bodhisattva 2.33-41 (bouddhisme)

 

Enseignements de Sun Myung Moon

 

Aucun ami ne vous accompagne sur le chemin de la mort. Vous voyagez sans vos parents bien-aimés, vos frères bien-aimés, votre conjoint bien-aimé ou vos enfants bien-aimés. Vous voyagez tout seul. Une fois que vous avez emprunté cette voie, vous ne pourrez plus jamais revenir. Avec quel genre de cœur allez-vous faire le voyage ?

            Si vous n’espérez pas pouvoir vaincre la mort, ce sera la fin lorsque vous rencontrerez votre mort. Les nombreuses personnes qui ont cru et suivi la volonté de Dieu ne se sont pas retirées avant la mort. Au contraire, ils se sont moqués de la mort et l'ont surmontée avec dignité. Au cours de l'histoire, de telles personnes ont exalté la voie du ciel.

            De même, chacun de vous doit garder l’espoir de vaincre la mort qui vous attend. Vous devriez aspirer à vous tenir devant Dieu avec dignité à la fin de votre voyage. Vous devriez être en mesure de courir avec joie dans le monde céleste, la patrie d'origine que votre cœur désire ardemment. Et alors, vous vaincrez la mort. (06h53, 22 mars 1959)

 

Il ne suffit pas de vivre avec une vague croyance en l'existence du monde des esprits. Sur la terre, nous devons savoir comment nous préparer à la vie dans le monde des esprits, où nous vivrons pour l'éternité, que cela nous plaise ou non. Une fois que nous comprenons, nous devrions bien nous préparer pour ce jour. Un enfant qui développe un problème dans l'utérus souffrira, après sa naissance, d'un handicap qui durera toute sa vie. De même, si nous ne reconnaissons pas la Volonté du Ciel au cours de notre courte vie sur terre et commettons des péchés ou des actes pervers, nous en paierons le prix dans le monde des esprits selon le principe universel de cause à effet. Dans le monde des esprits, nos âmes devront souffrir d'une douleur indescriptible et faire de nombreux efforts pour expier. Cependant, une fois que nous aurons perdu notre corps physique, il sera trop tard.

            Lorsque le corps physique meurt, il revient sur la terre sous forme de poignée de poussière, mais pensez-vous que notre vie, notre esprit, notre cœur et nos espoirs sont également ensevelis ? Ce n'est absolument pas le cas. Notre vie de 100 ans est enregistrée, photographiée et automatiquement évaluée dans notre superordinateur personnel, construit par Dieu, appelé le moi spirituel. C’est pourquoi, durant notre vie sur terre, nous devrions tous nous arrêter, nous contrôler encore et encore, et demander à notre esprit et à notre cœur instable : « Où allez-vous ? » (1er mai 2004)

Agenda

September 2019
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com