On April 7th 2019, the InterPlus Sharing held in Biel/Bienne talked about the topic “As we live on earth, so shall we live in Heaven” (World Scripture pg. 189).

 

  1. As We Live on Earth, So Shall We Live in Heaven

 

Tzu-lu asked how one should serve ghosts and spirits. The Master said, “Till you have learnt to serve men, how can you serve ghosts?” Tzu-lu then ventured upon a question about the dead. The Master said, “Till you know about the living, how are you to know about the dead?”

Analects 11.11 (Confucianism)

 

Jesus said, “Truly, truly, I say to you, whatever you bind on earth shall be bound in heaven, and whatever you loose on earth shall be loosed in heaven.”

Matthew 18.18

 

Now man is made of determination (kratu); according to what his determination is in this world so will he be when he has departed this life.

Shankara, Vedanta Sutra 1.2.1 (Hinduism)

 

Both life and death of such as are firm in their penance and rules are good. When alive they earn merit and when dead they attain beatitude.

            Both life and death of such as indulge in sins are bad. When alive they add to malice and when dead they are hurled into darkness.

Dharmadasaganin, Upadesamala 443-44 (Jainism)

 

Here he grieves, hereafter he grieves. In both states the evil-doer grieves. He grieves, he is afflicted, perceiving the impurity of his own deeds.

            Here he rejoices, hereafter he rejoices. In both states the well-doer rejoices. He rejoices, exceedingly rejoices, perceiving the purity of his own deeds.

            Here he suffers, hereafter he suffers. In both states the evil-doer suffers. “Evil have I done”— thinking thus, he suffers. Having gone to a woeful state, he suffers even more.

            Here he is happy, hereafter he is happy. In both states the well-doer is happy. “Good have I done”—thinking thus, he is happy. Upon going to a blissful state, he rejoices even more.

Dhammapada 15-18 (Buddhism)

 

As for that abode of the Hereafter, We assign it to those who seek not oppression in the earth, nor corruption. The sequel is for those who ward off evil. Whoever brings a good deed, he will have better than the same; while as for him who brings an ill deed, those who do ill deeds will be requited only what they did.

            Qur’an 28.83-84

 

Teachings of Sun Myung Moon

 

The value of your life is not determined after living it to the end. It is determined by the life that you live each day. (197:186, January 14, 1990)

 

A person cannot suddenly change his way of life in the other world. There is a saying that the habit of a three-year old continues until he turns eighty. Inborn personality is hard to change. Hence, spirit people cannot live very differently from the way they lived on earth. After all, the inhabitants of the spirit world are the souls of people who formerly lived on earth. From this perspective, the spirit world is not so different from the physical world. (141:268, March 2, 1986)

 

All the sensibilities of a spirit are cultivated through the reciprocal relationship with the physical self during earthly life. Therefore, only when a person reaches perfection and is totally immersed in the love of God while on earth can he fully delight in the love of God as a spirit after his death. All the qualities of the spirit self are developed while it abides in the physical self: Sinful conduct during earthly life aggravates evil and ugliness in the spirit of a fallen person, while the redemption of sins granted during earthly life opens the way for his spirit to become good. This was the reason Jesus had to come to the earth in the flesh to save sinful humanity.

            We must lead a good life while we are on the earth. Jesus gave the keys to the Kingdom of Heaven to Peter, who remained on the earth, and said, “Whatever you bind on earth shall be bound in heaven, and whatever you loose on earth shall be loosed in heaven,” because the primary objective of the providence of restoration must be carried out on the earth. (Exposition of the Divine Principle, Creation 6.3.2)

 

Is it easy or difficult to change your habits? Yet you have lived with selfish habits, according to the satanic world’s idea of right and wrong. These habits have congealed in you. They are stronger than the craving we Koreans have for kimchee.

            Ever since the day Satan began his reign over humanity, people have been establishing self-centered habits and traditions. They are like a rotten root. How can we pull it out? You say you understand the Principle and know what to do. Yet try as you may to dig a hole and pull out that root, you cannot. It is taller than you are. It is so long that even if you were to stand at the top of a tree you cannot pull it out. Can you, nevertheless, loudly proclaim that you have pulled it out? This is a serious matter.

            Do you have confidence to go to heaven? To go to heaven, you must have God-centered habits and tradition. (213:20, January 13, 1991)

 

How much you have lived for the Will of God throughout your life will determine your position in the spirit world. Therefore, you yourself know very well whether or not you can enter the heavenly realms. For what purpose did you eat and sleep, like and dislike, come and go? This will determine whether you can enter heaven. (Way of God’s Will 1.8)

 

The Kingdom of God, the hope of humanity, is composed according to the principle of living for the sake of others. Like it or not, you are destined to go to the spirit world. Everyone takes that journey according to his or her way of life. What is the fundamental issue in your life? It is whether you are living more for the sake of others or for yourself. If you lived more for the sake of others, you will go to the Kingdom of God. If the opposite is true, you will go to hell. You may be unable to believe this fundamental formula now, but once you die, you will understand. (74:51, November 27, 1974)

 

--------------------------------------

 

  1. Tout comme nous vivons sur Terre, nous vivrons au paradis

 

Tzu-lu a demandé comment servir les fantômes et les esprits. Le Maître a dit : « Jusqu'à ce que vous ayez appris à servir les hommes, comment pouvez-vous servir les fantômes ? » Tzu-lu s'est ensuite aventuré sur une question concernant les morts. Le Maître a dit : « Jusqu'à ce que vous sachiez à propos des vivants, comment allez-vous connaître les morts ? »

Analects 11.11 (Confucianisme)

 

Jésus a dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié au ciel et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié au ciel. »

Matthieu 18.18

 

Or l'homme est fait de détermination (kratu) ; selon sa détermination dans ce monde, il aura la même quand il aura quitté cette vie.

Shankara, Vedanta Sutra 1.2.1 (Hindouisme)

 

La vie et la mort de ceux qui sont fermes dans leur pénitence et les règles sont bonnes. En vie, ils gagnent du mérite et lorsqu'ils sont morts, ils atteignent la béatitude.

            La vie et la mort de ceux qui se livrent aux péchés sont mauvaises. En vie, ils ajoutent à la malice et lorsqu'ils sont morts, ils sont jetés dans les ténèbres.

Dharmadasaganin, Upadesamala 443-44 (Jaïnisme)

 

Ici il pleure, après il pleure. Dans les deux états, le méchant pleure. Il pleure, il est affligé, percevant l'impureté de ses propres actes.

            Ici il se réjouit, ensuite il se réjouit. Dans les deux états, le bienfaiteur se réjouit. Il se réjouit, même extrêmement, percevant la pureté de ses propres actes.

            Ici il souffre, ensuite il souffre. Dans les deux états, le méchant souffre. « J'ai mal agi », pensant ainsi, il souffre. S’étant dirigé dans un état lamentable, il souffre encore plus.

            Ici il est heureux, ci-après il est heureux. Dans les deux états, le bienfaiteur est heureux. « J’ai bien agi », pensant ainsi, il est heureux. En allant à un état de béatitude, il se réjouit encore plus.

Dhammapada 15-18 (Bouddhisme)

 

Quant à cette demeure de l'au-delà, nous l'attribuons à ceux qui ne cherchent pas l'oppression sur la terre, ni la corruption. La suite est destinée à ceux qui éloignent le mal. Celui qui apporte une bonne action aura mieux que la chose faite ; alors qu’à celui qui apporte une mauvaise action, ceux qui font de mauvaises actions ne seront rétribués que pour ce qu'ils auront fait.

Coran 28.83-84

 

Enseignements de Sun Myung Moon

 

La valeur de votre vie n'est pas déterminée après l'avoir vécue jusqu'au bout. Elle est déterminée par la vie que vous vivez chaque jour. (197: 186, 14 janvier 1990)

 

Une personne ne peut pas changer soudainement son mode de vie dans l'autre monde. Il y a un dicton qui dit que l'habitude d'un enfant de trois ans se poursuit jusqu'à l'âge de quatre-vingts ans. La personnalité innée est difficile à changer. Par conséquent, les esprits ne peuvent pas vivre très différemment de la façon dont ils vivaient sur terre. Après tout, les habitants du monde des esprits sont les âmes de ceux qui vivaient autrefois sur la terre. De ce point de vue, le monde des esprits n'est pas si différent du monde physique. (141: 268, 2 mars 1986)

 

Toutes les sensibilités d'un esprit sont cultivées à travers la relation réciproque avec le moi physique pendant la vie terrestre. Par conséquent, ce n’est que lorsqu’une personne atteint la perfection et est totalement immergée dans l’amour de Dieu tandis qu’elle est sur terre qu’elle peut pleinement se réjouir de l’amour de Dieu en tant qu’esprit après sa mort. Toutes les qualités du moi spirituel se développent pendant qu’elle réside dans le moi physique : la conduite pécheresse au cours de la vie terrestre aggrave le mal et la laideur dans l’esprit d’une personne déchue, tandis que la rédemption des péchés consentis au cours de la vie terrestre ouvre la voie à ce que l’esprit devienne bon. C'est la raison pour laquelle Jésus devait venir sur la terre dans la chair pour sauver l'humanité pécheresse.

            Nous devons mener une bonne vie pendant que nous sommes sur la terre. Jésus a donné les clés du royaume des cieux à Pierre, qui est resté sur la terre, et a déclaré : « Tout ce que vous lierez sur la terre sera lié au ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié au ciel », car son objectif premier de la providence de la restauration doit être effectué sur la terre. (Exposition du Principe Divin, Création 6.3.2)

 

Est-ce facile ou difficile de changer ses habitudes ? Pourtant, vous avez vécu avec des habitudes égoïstes, selon l’idée du monde satanique du bien et du mal. Ces habitudes se sont figées en vous. Elles sont plus fortes que l’envie de kimchee chez les Coréens.

            Depuis le jour où Satan a commencé son règne sur l'humanité, les gens ont instauré des habitudes et des traditions égocentriques qui sont comme une racine pourrie. Comment pouvons-nous la retirer ? Vous dites que vous comprenez le principe et savez quoi faire. Pourtant, essayez de creuser un trou pour tirer cette racine, vous ne pourrez pas. Elle est plus grande que soi et si longue que même si vous vous teniez au sommet d'un arbre, vous ne pourriez pas la tirer. Pouvez-vous, néanmoins, proclamer fort que vous l'avez retirée ? C’est une affaire sérieuse.

            Avez-vous confiance que vous irez au paradis ? Pour aller au paradis, vous devez avoir des habitudes et des traditions centrées sur Dieu. (213: 20, 13 janvier 1991)

 

Ce que vous avez vécu pour la Volonté de Dieu tout au long de votre vie déterminera votre position dans le monde spirituel. Par conséquent, vous savez très bien si vous pouvez ou non entrer dans les sphères célestes. Dans quel but avez-vous mangé et dormi, aimé ou non, et fait des aller-retours ? Cela déterminera si vous pouvez entrer au paradis. (Voie de la volonté de Dieu 1.8)

 

Le Royaume de Dieu, l'espoir de l'humanité, est composé selon le principe de la vie pour les autres. Que vous le vouliez ou non, vous êtes destiné à aller dans le monde des esprits. Chacun entreprend ce voyage selon son mode de vie. Quel est le problème fondamental dans votre vie ? C'est si vous vivez plus pour le bien des autres ou pour vous-même. Si vous vivez plus pour le bien des autres, vous irez au Royaume de Dieu. Si le contraire est vrai, vous irez en enfer. Vous pouvez être incapable de croire cette formule fondamentale maintenant, mais une fois que vous mourrez, vous comprendrez. (74:51, 27 novembre 1974)

Internationales Jahr der Familie / Année internationale de la Famille

Agenda

October 2019
S M T W T F S
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com