On March 3rd 2019, the InterPlus Sharing held in Biel/Bienne talked about the topic “Soul and Body” (World Scripture pg. 179).

 

The immortal soul

 

Spirit or soul is the immortal human essence. Originating in the eternal God, it returns to God in the end. The body, on the other hand, is made from clay and is but a vestment that clothes the spirit. This is a rather universal conception, widespread in all religions although they differ on the details. The soul may ascend to heaven, descend into hell, merge with the Godhead, sleep until the general resurrection, or transmigrate into another earthly body: regardless, survival of the spirit is a common thread in all faiths.

            These texts include descriptions of a “spiritual body” that clothes the soul in the next life. Others conceive of the spirit as having its own form and structure. Coterminous with the flesh during life, it then separates and ascends to the spirit world after death. Father Moon offers additional insight into how people on earth already live in both worlds, by virtue of the resonance between their spirit and flesh. This speaks to how people with spiritual gifts can perceive the spirit world during earthly life.

            The spirit truly finds its wings after death, when it is no longer tied down to the body and can travel freely at will. Nevertheless, earthly life is important as the training-ground where the qualities of spirit needed for fulfillment in heaven are developed; that is the subject of the next section.

 

  1. Soul and Body

 

The body is the sheath of the soul.

Talmud, Sanhedrin 108a (Judaism)

 

Then the lord God formed man out of the dust of the ground, and breathed into his nostrils the breath of life; and man became a living being.

Genesis 2.7

 

And He originated the creation of man out of clay, then He fashioned his progeny of an extraction of mean water, then He shaped him, and breathed His spirit in him.

Qur’an 32.8-9

 

The soul is characterized by knowledge and vision, is formless, an agent, has the same extent as its own body, is the enjoyer of the fruits of karmas, and exists in samsara*. It is also enlightened and has a characteristic upward motion.

 

*cycle of rebirths until nirvana is achieved

Nemichandra, Dravyasangraha 2 (Jainism)

 

Ts’ai-wu said, “I have heard the names kuei and shen, but I do not know what they mean.” The Master said, “The [intelligent] spirit is of the shen nature, and shows that in fullest measure; the animal soul is of the kuei nature, and shows that in fullest measure. It is the union of kuei and shen that forms the highest exhibition of doctrine.

            “All the living must die, and dying, return to the ground; this is what is called kuei. The bones and flesh molder below, and, hidden away, become the earth of the fields. But the spirit issues forth, and is displayed on high in a condition of glorious brightness. The vapors and odors which produce a feeling of sadness, and arise from the decay of their substance, are the subtle essences of all things, and also a manifestation of the shen nature.”

Book of Ritual 21.2.1 (Confucianism)

 

Someone will ask, “How are the dead raised? With what kind of body do they come?” You foolish man! What you sow does not come to life unless it dies. And what you sow is not the body, which is to be, but a bare kernel, perhaps of wheat or some other grain. But God gives it a body as He has chosen, and to each kind of seed its own body. For not all flesh is alike, but there is one kind for men, another for animals, another for birds, and another for fish. There are celestial bodies and there are terrestrial bodies; but the glory of the celestial is one, and the glory of the terrestrial is another.

1 Corinthians 15.35-40

 

Teachings of Sun Myung Moon

 

Investing all His heart and mind, God formed the human body out of dust as a place where the spirit self, a life manifesting the principle of eternity, can live and grow. No work of art could be greater. God did not make it by saying to the dust, “Arise!” No, God invested all of His heart, mind and energy into forming this body. Then, He completed the human being by blowing a life spirit into it. God created the first man with a special blessing, as a being that could live forever in the corporeal and incorporeal worlds within God’s dominion. But he fell. (8:80, November 8, 1959)

 

Our spirit self, or spirit, is a substantial yet incorporeal reality, which can be apprehended only through the spiritual senses. It is the subject partner to our physical self. Our spirit can communicate directly with God and is meant to govern the incorporeal world, including the angels. In appearance our spirit self matches our physical self. After we shed the physical self, we enter the spirit world and live there for eternity. The reason we desire an eternal life is because our innermost self is the spirit self which has an eternal nature.

            Our spirit self consists of the dual characteristics of spirit mind (subject partner) and spirit body (object partner). The spirit mind is the center of the spirit self, and it is where God dwells.

            The spirit grows through give and take action between two types of nourishment: life elements (생소) of a yang type that come from God, and vitality elements (생력) of a yin type that come from the physical self...

            The spirit can grow only while it abides in the flesh. Thus, the relationship between the physical self and the spirit self is similar to that between a tree and its fruit. (Exposition of the Divine Principle, Creation 6.3.2)

 

Human beings consist of a dual structure: a mind-like self and a body-like self. The mind grasps the vertical standard. The body holds a horizontal standard. Consider an ideal person, living by God’s ideal standard and receiving God’s love. When God’s love sounds vertically in the mind or spirit self, it resounds horizontally through the body. The spirit self, with its vertical standard, picks up the vibration of God’s true love and transmits it to the physical self, where it resonates through the person’s relations with his or her surroundings. (177:216, May 20, 1988)

 

Our spirit self and physical self should resonate like a tuning fork. When a tuning fork is struck, it makes a nearby tuning fork resonate at the same frequency. By the same principle, once God’s love moves in our spirit, our body automatically responds.

            What causes our mind and body to resonate 100 percent and brings them into the realm of oneness? It is not God’s wisdom or power. It is only love. (138:255, January 24, 1986)

 

Both the body and the mind are composed of cells. Do you know that you have a spirit self, and that it has five spiritual senses? The cells of the inner self and the cells of the outer self resonate with each other.

            The spirit self, our inner self that lives for eternity, and the physical self, our outer self that can live on earth only, should resonate with each other in love. When they resonate with God’s love, their spiritual cells and physical cells are linked together in the same vibration. Therefore, as the cells of the eyes vibrate, they can see everything in the spirit world as clearly as the physical world. They can see by virtue of their perfect resonance. (171:103, December 13, 1987)

 

--------------------------------------

 

L'âme immortelle

 

L'esprit ou l'âme est l'essence humaine immortelle. Originaire de l'éternel Dieu, il revient à Dieu à la fin. Le corps, par contre, est en argile et n’est qu’un vêtement qui habille l’esprit. C'est une conception plutôt universelle, répandue dans toutes les religions bien qu'elles diffèrent par les détails. L'âme peut monter au ciel, descendre en enfer, fusionner avec la divinité, dormir jusqu'à la résurrection générale ou transmigrer en un autre corps terrestre : peu importe, la survie de l'esprit est un fil conducteur dans toutes les religions.

            Ces textes incluent des descriptions d'un « corps spirituel » qui revêt l'âme dans la prochaine vie. D'autres conçoivent l'esprit comme ayant sa propre forme et sa propre structure. Coïncidant avec la chair pendant la vie, il se sépare et monte dans le monde des esprits après la mort. Sun Myung Moon offre un aperçu supplémentaire de la façon dont les habitants de la Terre vivent déjà dans les deux mondes, en raison de la résonance entre leur esprit et leur chair. Cela montre comment des personnes possédant des dons spirituels peuvent percevoir le monde des esprits pendant la vie terrestre.

            L'esprit trouve vraiment ses ailes après la mort, quand il n'est plus attaché au corps et peut voyager librement à volonté. Néanmoins, la vie terrestre est importante en tant que terrain d'entraînement où se développent les qualités d'esprit nécessaires à l'aboutissement au ciel ; c'est le sujet de la section suivante.

 

  1. Âme et corps

 

Le corps est la gaine de l'âme.

Talmud, Sanhédrin 108a (judaïsme)

 

Alors le Seigneur Dieu forma l'homme à partir de la poussière de la terre et souffla dans ses narines le souffle de vie ; et l'homme devint un être vivant.

Genèse 2.7

 

Et Il est à l'origine de la création de l'homme en argile, puis Il a façonné sa descendance à partir d'une eau ordinaire, puis Il l'a façonné et a respiré Son esprit en lui.

Coran 32.8-9

 

L'âme est caractérisée par la connaissance et la vision, est sans forme, est un agent, a la même étendue que son propre corps, jouit des fruits du karma et existe dans le samsara*. Elle est également éclairée et présente un mouvement ascendant caractéristique.

 

* cycle de renaissances jusqu'à la réalisation du nirvana

            Nemichandra, Dravyasangraha 2 (Jaïnisme)

 

Ts’ai-wu a dit : « J'ai entendu les noms kuei et shen, mais je ne sais pas ce qu'ils signifient. » Le Maître a déclaré : « L'esprit [intelligent] est de la nature shen et la montre parfaitement. L’âme animale est de la nature kuei et la montre dans toute sa mesure. C'est l'union du kuei et du shen qui constitue la plus haute démonstration de la doctrine.

            « Tous les vivants doivent mourir, et mourant, retourner au sol ; c'est ce qu'on appelle kuei. Les os et la chair fondent en dessous et, cachés au loin, deviennent la terre des champs. Mais l'esprit sort et est affiché en haut dans une condition de luminosité glorieuse. Les vapeurs et les odeurs qui produisent un sentiment de tristesse et qui résultent de la dégradation de leur substance sont les essences subtiles de toutes choses et une manifestation de la nature shen. »

Livre de rituel 21.2.1 (Confucianisme)

 

Mais, dira-t-on, comment les morts ressuscitent-ils ? Avec quel corps reviennent-ils ? Insensé ! Ce que tu sèmes, toi, ne reprend vie s'il ne meurt. Et ce que tu sèmes, ce n'est pas le corps à venir, mais un simple grain, soit de blé, soit de quelque autre plante ; et Dieu lui donne un corps à son gré, à chaque semence un corps particulier. Toutes les chairs ne sont pas les mêmes, mais autre est la chair des hommes, autre la chair des bêtes, autre la chair des oiseaux, autre celle des poissons. Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres, mais autre est l'éclat des célestes, autre celui des terrestres.

1 Corinthiens 15.35-40

 

Enseignements de Sun Myung Moon

 

Investissant tout son cœur et son esprit, Dieu a formé le corps humain à partir de poussière pour en faire un lieu où l’être spirituel, une vie manifestant le principe de l’éternité, puisse vivre et grandir. Aucune œuvre d'art ne pourrait être plus grande. Dieu ne l'a pas faite en disant à la poussière : « Lève-toi ! ». Non, Dieu a investi tout son cœur, son esprit et son énergie pour former ce corps. Ensuite, il a achevé l'être humain en y insufflant un esprit de vie. Dieu a créé le premier homme avec une bénédiction spéciale, en tant qu’être pouvant vivre à jamais dans les mondes corporel et incorporel au sein de la domination de Dieu. Mais il a chuté. (8h80, 8 novembre 1959)

 

Notre être spirituel, ou esprit, est une réalité à la fois substantielle et incorporelle, qui ne peut être appréhendée que par le biais des sens spirituels. C'est le partenaire sujet de notre moi physique. Notre esprit peut communiquer directement avec Dieu et est destiné à régir le monde incorporel, y compris les anges. En apparence, notre moi spirituel correspond à notre moi physique. Après avoir abandonné le moi physique, nous entrons dans le monde des esprits et y vivons pour l'éternité. Si nous désirons une vie éternelle, c'est parce que notre moi le plus profond est le moi spirituel qui a une nature éternelle.

            Notre esprit se compose des caractéristiques duales âme spirituelle (partenaire sujet) et corps spirituel (partenaire objet). L’âme spirituelle est le centre de l’être spirituel et c'est là que Dieu réside.

            L'esprit grandit grâce à des actions de donner et recevoir entre deux types de nourriture : des éléments de vie (생소) de type yang qui proviennent de Dieu et des éléments de vitalité (생력) de type yin qui proviennent du moi physique ...

            L'esprit ne peut grandir que s'il demeure dans la chair. Ainsi, la relation entre le moi physique et le moi spirituel est semblable à celle qui existe entre un arbre et ses fruits. (Exposition du Principe Divin, Création 6.3.2)

 

Les êtres humains se composent d'une double structure : un être d'esprit et un être de corps. L'esprit saisit la norme verticale. Le corps a une norme horizontale. Considérez une personne idéale, vivant selon le critère idéal de Dieu et recevant son amour. Lorsque l’amour de Dieu résonne verticalement dans le mental ou le moi spirituel, il résonne horizontalement à travers le corps. Le moi spirituel, avec sa norme verticale, capte la vibration de l’amour vrai de Dieu et la transmet au moi physique, où elle résonne à travers les relations de la personne avec son environnement. (177: 216, 20 mai 1988)

 

Notre être spirituel et notre être physique devraient résonner comme un diapason. Quand un diapason est frappé, il fait résonner un diapason proche à la même fréquence. Selon le même principe, une fois que l’amour de Dieu agit dans notre esprit, notre corps réagit automatiquement.

            Qu'est-ce qui fait que notre esprit et notre corps résonnent à 100% et les amènent dans une sphère d'unité ? Ce n’est pas la sagesse ou le pouvoir de Dieu. C'est seulement l'amour. (138: 255, 24 janvier 1986)

 

Le corps et l'esprit sont composés de cellules. Savez-vous que vous avez un être spirituel et qu'il a cinq sens spirituels ? Les cellules du moi intérieur et les cellules du moi extérieur résonnent les unes avec les autres.

            Le moi spirituel, notre moi intérieur qui vit pour l'éternité, et le moi physique, notre moi extérieur qui ne peut vivre que sur la terre, devraient résonner l’un avec l’autre dans l'amour. Lorsqu'ils résonnent avec l'amour de Dieu, leurs cellules spirituelles et physiques sont liées ensemble dans la même vibration. Par conséquent, lorsque les cellules des yeux vibrent, elles peuvent tout voir dans le monde des esprits aussi clairement que dans le monde physique. Ils peuvent voir en vertu de leur parfaite résonance. (171: 103, 13 décembre 1987)

Agenda

September 2019
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 1 2 3 4 5
Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com