On October 28th and November 4th 2018, the InterPlus Sharing held in Biel/Bienne talked about the topic “Care for All Creatures” (World Scripture pg. 155).

 

  1. Conservation and Sustainable Development

 

Never does a Muslim plant trees or cultivate land, and birds or men or beasts eat out of them, but that is a charity on his behalf.

Hadith of Muslim (Islam)

 

The earth feels happy in the place where one of the faithful cultivates wheat, grass and fruit, where he waters ground that is dry, or dries out ground that is too wet.

Avesta, Vendidad 3.1.4 (Zoroastrianism)

 

If you do not allow nets with too fine a mesh to be used in large ponds, then there will be more fish and turtles than they can eat; if hatchets and axes are permitted in the forests on the hills only in the proper seasons, then there will be more timber than they can use... This is the first step along the kingly way.

Mencius I.A.3 (Confucianism)

 

One day Honi the Circle-Drawer was journeying on the road when he saw a man planting a carob tree. He asked him, “How long does it take for this tree to bear fruit?” The man replied, “Seventy years.” He then further asked him, “Are you certain that you will live another seventy years?” The man replied, “I found ready grown carob trees in the world; as my ancestors planted these for me, so I too plant these for my children.”

Talmud, Taanit 23a (Judaism)

 

The sacred hoop of any nation is but one of many that together make the great circle of creation. In the center grows a mighty flowering tree of life sheltering all the children of one mother and one father. All life is holy.

            People native to this land have long lived by the wisdom of the circle, aware that we are part of the Earth and it is part of us. To harm this Earth, precious to God—to upset the balance of the circle—is to heap contempt on its Creator. Therefore, with all our heart and mind, we must restore the balance of the Earth for our grandchildren to the seventh generation.

Black Elk (Native American Religion)

 

The lord said to Moses on Mount Sinai, “Speak to the Israelites and say to them: ‘When you enter the land I am going to give you, the land itself must observe a sabbath to the lord. For six years sow your fields, and for six years prune your vineyards and gather their crops. But in the seventh year the land is to have a sabbath of rest, a sabbath to the lord. Do not sow your fields or prune your vineyards.’”

Leviticus 15.1-4

 

There is a type of man whose... aim everywhere is to spread mischief through the earth and destroy crops and cattle. But God loves not mischief.

Qur’an 2.205

 

When you besiege a city for a long time, making war against it in order to take it, you shall not destroy its trees by wielding an axe against them; for you may eat of them, but you shall not cut them down. Are the trees in the field men that they should be besieged by you?

Deuteronomy 20.19

 

The destruction of vegetable growth is an offense requiring expiation.13

Pacittiya 11 (Buddhism)

 

Rajah Koravya had a king banyan tree called Steadfast, and the shade of its widespread branches was cool and lovely. Its shelter broadened to twelve leagues... None guarded its fruit, and none hurt another for its fruit. Now there came a man who ate his fill of fruit, broke down a branch, and went his way. Thought the spirit dwelling in that tree, “How amazing, how astonishing it is, that a man should be so evil as to break off a branch of the tree, after eating his fill. Suppose the tree were to bear no more fruit.” And the tree bore no more fruit.

Anguttara Nikaya 3.368 (Buddhism)

 

Teachings of Sun Myung Moon

 

Nature always seeks balance, and has been doing so unceasingly for billions of years. What about you Americans: are you in balance or not? You waste excessively. Once when I went to a public restroom, I saw someone tear off a long strip of toilet paper and use only the end of it, leaving two-thirds unused on the floor. (339:165, December 20, 2000)

 

Wasting anything is a sin, from the principled viewpoint. When we were born, we are allotted only a certain amount of material for our use. If we use more than the allotted amount, we are committing sin. We should conserve resources for our posterity. (June 13, 2000)

 

How to solve environmental pollution is one of the biggest problems facing humanity. According to scientists, once the ozone layer is depleted, humankind will not be able to survive the sun’s ultraviolet rays. Pollution is even changing the climate. We should, therefore, change our lifestyle. We should live a simple life in nature, as people did in the ancient times. We should even go to the bathroom in nature, which recycles human waste as fertilizer, rather than causing pollution to the environment. (203:56, June 14, 1990)

 

We should not allow animal species to become extinct. We should nurture them and then set them free. Zoos should not just exhibit animals; they should breed them to set free in the wild.

            We should likewise protect insect species. We should protect and nurture all the species of plants, which are food for animals. We should protect the seeds of the world, that no plant species becomes extinct. (324:118, June 17, 2000)

 

Already, some species of insects, fish and animals have become extinct. If this phenomenon continues unabated, then in 600 years, or even 300 years, human beings will also become extinct. (326:152, July 7, 2000)

 

We should raise fish in farms and then let them loose. We can hatch them from eggs like we raise chickens. After letting them loose, we love them, then catch and eat them. The things of creation serve as living offerings to compensate their owner for the love they have received: thus does the creation provide food for people. Now, instead of just catching fish, we should first farm them...

            Krill is high in protein; it is a good resource that can be food for animals. This foodstuff exists for the sake of humanity. By supplying the world with krill, we can solve the world’s food problems.

            We can lay water pipelines to the desert and create fish farms. Just as petroleum is brought to the American mainland from Alaska, it should be possible to pipe seawater or freshwater to any place in the world. Amazon River water can be piped to the desert. Then it can be developed for fish farming. We should breed and grow fish with a loving heart, before we eat them.

            By creating fish farms in the desert, we can also use the water to irrigate the land to grow vegetables and grass. Every year, more land is turning into desert. Through human ingenuity, by establishing fish farms, the desert will become a place of marshes and trees. I am not just thinking small-scale; I envision transforming a huge desert into fish farms that will produce an infinite supply of food. (324:114-15, June 17, 2000)

 

Solutions to the world’s environmental problems cannot be arrived at through the efforts of scientists alone, or by the efforts of any one individual, organization, or nation... They call for sacrifice and cooperation among all peoples of the world, transcending the interests of any one community or nation. Such a spirit of cooperation will be attained only when all people view themselves as members of the same human family. This revolutionary change in human consciousness has long been needed, and is vital to humanity's survival today. (74:108-09, November 21, 1974)

 

--------------------------------

 

  1. Conservation et développement durable

 

Jamais un musulman ne planterait des arbres ou ne cultiverait des terres, pour que des oiseaux, des hommes ou des bêtes en mangent, à moins d’en faire une œuvre de charité en son nom.

Hadith of Muslim (Islam)

 

La terre se sent heureuse à l'endroit où l'un des fidèles cultive le blé, l'herbe et les fruits, où il arrose le sol sec ou sèche le sol trop humide.

Avesta, Vendidad 3.1.4 (Zoroastrisme)

 

Si vous n'autorisez pas l'utilisation de filets avec un maillage trop fin dans les grands étangs, il y aura alors un nombre de poissons et de tortues plus grand qu'ils ne pourraient en manger ; Si les hachettes et les haches ne sont autorisées que dans les forêts situées sur les collines au cours des saisons appropriées, alors il y aura plus de bois qu'ils ne pourraient en utiliser ... C'est la première étape de la voie royale.

Mencius I.A.3 (Confucianisme)

 

Un jour, Honi, le graveur de cercles, voyageait sur la route quand il vit un homme planter un caroubier. Il lui demanda : « Combien de temps faut-il pour que cet arbre porte ses fruits ? » L'homme répondit : « Soixante-dix ans ». Il lui demanda ensuite : « Es-tu certain que tu vivras encore soixante-dix ans ? » L'homme répondit : « J'ai trouvé des caroubiers cultivés dans le monde entier ; comme mes ancêtres les ont plantés pour moi, alors moi aussi j’en plante pour mes enfants.

Talmud, Taanit 23a (Judaïsme)

 

Le cercle sacré de toute nation n'est que l'un des nombreux cercles qui forment ensemble le grand cercle de la création. Au centre grandit un puissant arbre de vie en fleurs qui abrite tous les enfants d'une mère et d'un père. Toute vie est sainte.

            Les personnes originaires de ce pays ont longtemps vécu selon la sagesse du cercle, conscientes que nous faisons partie de la Terre et qu’elle fait partie de nous. Faire du mal à cette Terre, précieuse pour Dieu - bouleverser l'équilibre du cercle - c'est faire preuve de mépris envers son Créateur. Par conséquent, de tout notre cœur et de tout notre esprit, nous devons rétablir l’équilibre de la Terre pour nos petits-enfants à la septième génération.

Wapiti noir (religion amérindienne)

 

Le seigneur a dit à Moïse sur le mont Sinaï : « Parle aux Israélites et dis-leur : « Quand tu entreras dans le pays que je vais te donner, le pays doit observer un sabbat pour le seigneur. Pendant six ans, ensemencez vos champs et, pendant six ans, taillez vos vignes et récoltez leurs fruits. Mais la septième année, le pays doit avoir un sabbat de repos, un sabbat pour le seigneur. N’ensemencez pas vos champs et ne taillez pas vos vignes. »

Lévitique 15.1-4

 

Il existe un type d’homme dont le but est de répandre les méfaits à travers la terre et de détruire les récoltes et le bétail. Mais Dieu n'aime pas les méfaits.

Coran 2.205

 

Quand vous assiégerez une ville pendant longtemps, en faisant la guerre pour la prendre, vous ne détruirez pas ses arbres en brandissant une hache contre eux ; car vous en mangerez, mais ne les abattez pas. Les arbres dans les champs doivent-ils être assiégés par vous ?

Deutéronome 20.19

 

La destruction de la croissance des légumes est une infraction qui demande l’expiation.

Pacittiya 11 (Bouddhisme)

 

Rajah Koravya avait un arbre banyan royal appelé Steadfast, et l'ombre de ses branches étendues était fraîche et belle. Son abri s'est élargi à douze lieues ... Aucun ne faisait la garde devant ses fruits et aucun n’agressait une autre personne pour ses fruits. Or, un homme mangea tout ce qu’il pouvait de ses fruits, rompit une branche et s’en alla. L'esprit qui demeurait dans cet arbre pensait : « Comme c'est bizarre, comme c’est étonnant, qu'un homme puisse être assez méchant pour briser une branche de l'arbre après avoir mangé à sa faim. Et si l'arbre ne portait plus de fruits ? » Et l'arbre ne porta plus de fruits.

Anguttara Nikaya 3.368 (Bouddhisme)

 

Enseignements de Sun Myung Moon

 

La nature cherche toujours l'équilibre et le fait sans cesse depuis des milliards d'années. Et vous les Américains : êtes-vous en équilibre ou non ? Vous gaspillez excessivement. Une fois, quand je suis allé dans les toilettes publiques, j'ai vu quelqu'un arracher une longue bande de papier hygiénique et en utiliser seulement la fin, laissant les deux tiers inutilisés sur le sol. (339: 165, 20 décembre 2000)

 

Gaspiller est un péché, du point de vue du Principe. Lorsque nous naissons, nous ne disposons que d’une certaine quantité de matière pour notre usage. Si nous utilisons plus que la quantité allouée, nous commettons un péché. Nous devons conserver les ressources pour notre postérité. (13 juin 2000)

 

Résoudre le problème de la pollution de l’environnement est l’un des plus grands problèmes de l’humanité. Selon les scientifiques, une fois que la couche d’ozone sera épuisée, l’humanité ne pourra plus survivre aux rayons ultraviolets du soleil. La pollution change même le climat. Nous devrions donc transformer notre mode de vie. Nous devrions vivre une vie simple dans la nature, comme on l’a fait dans les temps anciens. Nous devrions même aller à la salle de bain en pleine nature, ce qui recycle les déchets humains comme engrais, plutôt que de polluer l'environnement. (203: 56, 14 juin 1990)

 

Nous ne devrions pas permettre aux espèces animales de disparaître. Nous devrions les nourrir et ensuite les libérer. Les zoos ne devraient pas seulement exposer des animaux ; ils devraient les reproduire pour les libérer dans la nature.

            Nous devrions également protéger les espèces d'insectes. Nous devons protéger et nourrir toutes les espèces de plantes qui servent à nourrir les animaux. Nous devrions protéger les semences du monde, afin qu'aucune espèce végétale ne disparaisse. (324: 118, 17 juin 2000)

 

Déjà, certaines espèces d’insectes, de poissons et d’animaux ont disparu. Si ce phénomène se poursuit sans relâche, alors dans 600 ans, voire 300 ans, les êtres humains disparaîtront également. (326: 152, 7 juillet 2000)

 

Nous devrions élever du poisson dans les fermes pour ensuite les relâcher. Nous pouvons les faire éclore à partir d'œufs comme nous élevons des poulets. Après les avoir relâchés, nous les aimons, puis les attrapons et les mangeons. Les choses de la création servent d'offrandes vivantes pour récompenser leur propriétaire pour tout l'amour qu'elles en ont reçu : ainsi, la création fournit de la nourriture aux gens. Or, au lieu de simplement attraper des poissons, nous devrions d'abord les élever ...

            Le krill est riche en protéines ; c'est une bonne ressource qui peut servir à nourrir les animaux. Cette denrée alimentaire existe pour le bien de l'humanité. En approvisionnant le monde en krill, nous pouvons résoudre les problèmes alimentaires mondiaux.

            Nous pouvons poser des conduites d'eau dans le désert et créer des piscicultures. Tout comme le pétrole est acheminé depuis l’Alaska sur le continent américain, il devrait être possible de canaliser l’eau de mer ou l’eau douce vers n’importe quel endroit du monde. L'eau d'Amazonie peut être acheminée dans le désert, qui peut être développé pour la pisciculture. Nous devons élever et cultiver des poissons avec un cœur d’amour avant de les manger.

            En créant des fermes piscicoles dans le désert, nous pouvons également utiliser l'eau pour irriguer les terres afin de faire pousser des légumes et de l'herbe. Chaque année, plus de terres se transforment en désert. Grâce à l'ingéniosité humaine, en établissant des fermes piscicoles, le désert deviendra un lieu de marais et d'arbres. Je ne pense pas seulement à petite échelle ; J'envisage de transformer un immense désert en exploitations piscicoles qui produiront une offre alimentaire infinie. (324: 114-15, 17 juin 2000)

 

Les efforts déployés par des scientifiques seuls, ou par des individus, des organisations ou des nations, ne peuvent résoudre les problèmes environnementaux mondiaux. Ils appellent au sacrifice et à la coopération entre tous les peuples du monde, dépassant les intérêts de toute communauté ou nation. Un tel esprit de coopération ne sera atteint que lorsque tous les individus se considéreront comme membres d’une même famille humaine. Ce changement révolutionnaire dans la conscience humaine est nécessaire depuis longtemps et est vital pour la survie de l'humanité aujourd'hui. (74: 108-09, 21 novembre 1974)