On October 7th and 14th 2018, the InterPlus Sharing held in Biel/Bienne talked about the topic “Care for All Creatures” (World Scripture pg. 153).

 

Stewardship

 

The Biblical image of man’s primordial home is not a wild place, but a Garden. God gave the natural world to humans as a trust—to be tended, maintained and shaped into a garden of abundance. the ethic of stewardship is described by the passages in this section. they exhort kindness to animals in distress, the proper management of natural resources, preservation of endangered species, responsible fishing practices and sustainable development. they teach us to respect nature’s balance, not to over-fish the seas, cut down the forests, or pollute the water and air. We should avoid over-consumption and generating excessive waste, but live in harmony with nature’s capacity to provide.

            However, there is a precondition for good stewardship of nature: we must learn to live in harmony with other human beings. the biblical promise that “the wolf shall dwell with the lamb” is predicated on people living peaceably with one another according to heaven’s principles.

 

  1. Care for All Creatures

 

“He that is wise, wins souls” [Proverbs 11.30]. The rabbis said, “This refers to Noah, for in the Ark he fed and sustained the animals with much care. He gave to each animal its special food, and fed each at its proper period, some in the daytime and some at night. Thus he gave chopped straw to the camel, barley to the ass, vine tendrils to the elephant, and grass to the ostrich. So for twelve months he did not sleep by night or day, because all the time he was busy feeding the animals.”

Tanhuma, Noah 15a (Judaism)

 

According to Abu Hurairah, the Messenger of God said, “A man traveling along a road felt extremely thirsty and went down a well and drank. When he came up he saw a dog panting with thirst and licking the moist earth. ‘This animal,’ the man said, ‘is suffering from thirst just as much as I was.’ So he went down the well again, filled his shoe with water, and taking it in his teeth climbed out of the well and gave the water to the dog. God was pleased with his act and granted him pardon for his sins.”

            Someone said, “O Messenger of God, will we then have a reward for the good done to our animals?” “There will be a reward,” he replied, “for anyone who gives water to a being that has a tender heart.”

Hadith of Bukhari (Islam)

 

May no living creatures, not even insects,

Be bound unto samsaric life; nay, not one of them;

But may I be empowered to save them all.

Milarepa (Buddhism)

 

At the openings of ant hills

Please have trustworthy men

Always put food and water,

Sugar and piles of grain.

Before and after taking food

Offer appropriate fare

To hungry ghosts, dogs,

Ants, birds, and so forth.

Nagarjuna, Precious Garland 249-50 (Buddhism)

 

Confucius fished with a line but not with a net. While fowling he would not aim at a roosting bird.

Analects 7.26 (Confucianism)

 

To you did the soul of the ox complain,

“For whom did you create me? Who made me?

Fury and violence oppress me, and cruelty and tyranny.

I have no shepherd other than you: then obtain good pastures for me.”

Then the Creator of the ox asked Right,

“Have you a judge for the ox,

That you may give him, with the pasture, the care for the raising of the cattle?

Whom did you appoint his master who shall put to flight

Fury together with the wicked?”

As Righteousness, reply was made,

“No companion is there for the ox

That is free from hatred.

Men do not understand

How the great deal with the lowly.

Of all beings he is the strongest

To whose aid I come at his call...

“With hands outstretched we pray to the Lord,

We two, my soul and the soul of the mother-cow,

Urging the Wise One to command that no harm shall come to the honest man,

To the herdsman, in the midst of the wicked who surround him.”

Then spoke the Wise Lord himself, he who understands the prayers in his soul:

“No master has been found, no judge according to Righteousness,

For the breeder and the herdsman has the Creator fashioned you...

“Whom hast thou, as Good Mind, who may take care of us two for men?”

“I know but this one, Zarathustra Spitama, the only one who has heard our teaching;

He will make known our purpose, O Wise One, and that of Righteousness.

Sweetness of speech shall be given to him.”

And then moaned the ox-soul: “That I should have to be content

With the powerless word of a man without strength for a guardian,

I who wish for a strong master! Will he ever be, he who shall help him with his hands?”

Avesta, Yasna 29.1-9 (Zoroastrianism)

 

Teachings of Sun Myung Moon

 

Loving God starts from below your own feet. It means to love the things you possess and the natural environment. You absorb the things that you love as your life elements. Love all things equally. The entire universe exists in love, and you are part of it. Therefore, if you live for the universe, it will return to your bosom. (290:129, February 15, 1998)

 

There are languages in the animal world. If you sing to your plants, they will grow better and their flowers will generate more fragrance. Even flowers appreciate music and art. (262:127, July 23, 1994)

 

In the old days when people drove oxen to till the soil, they might whip the animal’s butt, hollering, “You rotten beast! Why are you so lazy? I raised you for this time of the year, you good-for-nothing!” Instead, you would do well to speak gently to the ox, “I am very sorry that I have to use you like this after a long winter of inactivity and poor feeding.” Have a heart more tolerant and patient than the animal, and God will draw near to you. (127:89, May 5, 1983)

 

Human beings, the center of the creation, want love. Animals also want love; so do plants. Animals want human love. Plants want love from animals. Humans, as the masters of creation, should love animals; those animals should love plants and other creatures. True love thus links everything in a hierarchical order, with God on the top, then human beings, then animals, then plants and finally minerals. (166:51-52, May 28, 1987)

 

When I go fishing, I release the first fish I catch. When I release it, however, I ask it a question based on the Principle: “You were born through love, so you should die for love; that is the way. Wouldn’t you like to live and die for the sake of human beings who love you?” (93:189, May 29, 1977)

 

Animals, male and female, should be liberated. Even fish should be liberated. We should build a world where people prepare food for the animals as their owners rather than kill them and eat them. (388:270, August 2, 2002)

 

--------------------------------

 

Intendance

 

L’image biblique du foyer primordial de l’homme n’est pas un lieu sauvage, mais un jardin. Dieu a donné le monde naturel aux humains en leur faisant confiance qu’ils en prennent soin, l’entretiennent et le transforment en un jardin d'abondance. L'éthique de l'intendance est décrite par les passages de cette section. Ils encouragent la bonté envers les animaux en détresse, la bonne gestion des ressources naturelles, la préservation des espèces en danger, les pratiques de pêche responsables et le développement durable. Ils nous apprennent à respecter l’équilibre de la nature, à ne pas trop pêcher les mers ou couper les forêts ni à polluer l’eau et l’air. Nous devons éviter la surconsommation et ne pas générer des déchets excessifs, mais vivre en harmonie avec la capacité de se régénérer de la nature.

            Cependant, il y a une condition préalable à une bonne gestion de la nature : nous devons apprendre à vivre en harmonie avec les autres êtres humains. La promesse biblique selon laquelle « le loup habitera avec l’agneau » suppose que les gens vivent paisiblement les uns avec les autres selon les principes du ciel.

 

  1. Prendre soin de toutes les créatures

 

“Celui qui est sage gagne des âmes” [Proverbes 11.30]. Les rabbins ont dit : « Cela fait référence à Noé, car dans l'Arche, il a nourri et entretenu les animaux avec beaucoup de soin. Il donnait à chaque animal sa nourriture spéciale et nourrissait chacun selon ses besoins, certains le jour et certains le soir. Ainsi, il donna de la paille hachée au chameau, de l'orge à l'âne, des vrilles de la vigne à l'éléphant et de l'herbe à l'autruche. Donc, pendant douze mois, il ne dormait ni la nuit ni le jour, car il était tout le temps occupé à nourrir les animaux. »

Tanhuma, Noé 15a (Judaïsme)

 

Selon Abu Hurairah, le Messager de Dieu a déclaré : « Un homme voyageant le long d'une route avait extrêmement soif et descendit dans un puits pour y boire. À son retour, il vit un chien haletant et léchant la terre humide. « Cet animal, dit-il, souffre autant que moi. » Il retourna donc dans le puits, remplit son soulier d'eau et le prit dans ses dents pour sortir du puits et donner l'eau au chien. Dieu était satisfait de son acte et lui accorda le pardon pour ses péchés.

            Quelqu'un a dit : « Messager de Dieu, aurons-nous alors une récompense pour le bien fait à nos animaux ? » « Il y aura une récompense », a-t-il répondu, « pour quiconque donne de l'eau à un être au cœur tendre. »

Hadith de Boukhari (Islam)

 

Qu’aucune créature vivante, même pas les insectes,

Ne soit liée à la vie samsarique ; pas même l’une d’entre elles ;

Mais puis-je être autorisé à les sauver toutes ?

Milarepa (Bouddhisme)

 

Aux ouvertures des fourmilières,

Veuillez placer des hommes de confiance

Qui mettent toujours de la nourriture et de l'eau,

Du sucre et des tas de grain.

Avant et après avoir consommé de la nourriture,

Qu’ils offrent une nourriture appropriée aux fantômes, chiens,

Fourmis, oiseaux, etc. affamés.

Nagarjuna, Precious Garland 249-50 (Bouddhisme)

 

Confucius pêchait avec une ligne et non pas avec un filet. A la chasse, il ne visait pas d’oiseau au repos.

Analectes 7.26 (Confucianisme)

 

L'âme du bœuf s'est-elle plainte à toi en disant : « Pour qui m'as-tu créé ? Qui m'a fait ? La fureur et la tyrannie m'oppriment ainsi que la violence et la cruauté. Je n'ai pas d'autre berger que toi alors obtiens de bons pâturages pour moi ! »

Alors le créateur du bœuf demanda à Droiture : « As-tu un juge pour le bœuf, pour lui donner, au pâturage, le soin de l'élevage du bétail ? Qui as-tu nommé pour être son maître et mettre en fuite Fury avec les méchants ? »

Au nom de Justice, une réponse fut faite : « Aucun compagnon qui soit exempt de haine n'est là pour le bœuf. Les hommes ne comprennent pas l’avantage d’être avec les humbles. De tous les êtres, c’est lui le plus fort, et je lui viens en aide sitôt qu’il m’appelle ... Avec les mains tendues, nous prions le Seigneur, nous deux, mon âme et l'âme de la mère-vache, exhortant le Sage à commander qu'aucun mal ne soit fait à l'homme honnête, au berger au milieu des méchants qui l'entourent. »

Alors le Seigneur Sage lui-même, lui qui comprend les prières dans son âme, répondit : « Aucun maître n'a été trouvé, aucun juge conforme à la Justice, parce que le Créateur vous a façonnés, l'éleveur et le berger,… »

« Qui as-tu, toi, le Bon Esprit, qui peut prendre soin de nous deux pour les hommes ? »

« Je ne connais que celui-ci, Zarathustra Spitama, le seul qui ait entendu notre enseignement ; Il fera connaître notre raison d'être, ô Sage, et celle de Droiture. La douceur de la parole lui sera donnée. »

Et puis l'âme de bœuf gémit : « Devrais-je me satisfaire de la parole impuissante d'un homme sans la force d’un gardien, Moi qui souhaite un maître fort ! Existera-t-il jamais, celui qui le soutiendra de ses mains ? »

Avesta, Yasna 29.1-9 (Zoroastrisme)

 

Enseignements de Sun Myung Moon

 

Aimer Dieu commence sous vos pieds. Cela signifie aimer les choses que vous possédez et l'environnement naturel. Vous absorbez les choses que vous aimez comme éléments de votre vie. Aimez toutes les choses également. L'univers entier existe dans l'amour, et vous en faites partie. Par conséquent, si vous vivez pour l'univers, il reviendra à vous. (290: 129, 15 février 1998)

 

Il y a des langues dans le monde animal. Si vous chantez pour vos plantes, elles pousseront mieux et leurs fleurs généreront plus de parfum. Même les fleurs apprécient la musique et l'art. (262: 127, 23 juillet 1994)

 

Autrefois, lorsque les gens conduisaient des bœufs pour labourer le sol, ils pouvaient fouetter les fesses de l’animal en criant : « Tu es une bête pourrie ! Pourquoi es-tu si paresseuse ? Je t'ai élevée pour cette période de l'année, tu es bonne à rien ! » Au lieu de cela, vous feriez mieux de parler doucement au bœuf, « Je suis vraiment désolé de devoir t’utiliser comme ça après un long hiver d'inactivité et une mauvaise alimentation. » Ayez un cœur plus tolérant et plus patient que l'animal et Dieu s'approchera de vous. (127: 89, 5 mai 1983)

 

Les êtres humains, centre de la création, veulent de l'amour. Les animaux veulent aussi l'amour ; les plantes aussi. Les animaux veulent l'amour humain. Les plantes veulent l'amour des animaux. Les humains, en tant que maîtres de la création, devraient aimer les animaux ; ces animaux devraient aimer les plantes et autres créatures. Le véritable amour lie donc tout dans un ordre hiérarchique, avec Dieu en tête, puis les êtres humains, puis les animaux, puis les plantes et enfin les minéraux. (166: 51-52, 28 mai 1987)

 

Quand je vais à la pêche, je relâche le premier poisson que j'attrape. Quand je le relâche, cependant, je pose une question basée sur le principe : « Tu es né par amour, alors tu dois mourir par amour ; c'est le chemin. Ne voudrais-tu pas vivre et mourir pour des êtres humains qui t’aiment ? » (93: 189, 29 mai 1977)

 

Les animaux, mâles et femelles, doivent être libérés. Même les poissons devraient être libérés. Nous devrions construire un monde où les gens, comme propriétaires, préparent la nourriture pour les animaux plutôt que de les tuer et de les manger. (388: 270, 2 août 2002)

Internationales Jahr der Familie / Année internationale de la Famille

Agenda

October 2019
S M T W T F S
29 30 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2
Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com