Africa Day

« Comment la Diaspora africaine peut-elle contribuer à la bonne gouvernance en Afrique ? » / "How can the African Diaspora contribute to good governance in Africa?"

Le 25 mai 2019, la Journée d’Afrique a été célébrée par UPF pour la 9ème année consécutive en Suisse avec des associations de la région de Bienne : Multimondo, CAM (Collectif des Associations pro-migrantes), Youth for Human rights, SABRIF (Swiss-African Bridge), SAF (Swiss African Forum) ainsi que WFWP (Fédération des Femmes pour la Paix dans le monde). Une cinquantaine de personnes se sont réunies à Multimondo, l’endroit gracieusement mis à disposition et le plus approprié aux échanges multiculturels, qui a aussi assuré la garde des enfants dans la bibliothèque interculturelle LibriMondo. Cette année, le thème était  « Comment la Diaspora africaine peut-elle contribuer à la bonne gouvernance en Afrique ? »Afin de n’exclure aucune personne issue de la migration, le comité d’organisation avait décidé de célébrer en même temps la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développementet d’assurer la traduction bilingue français-anglais. 
On 25 May 2019, Africa Day was celebrated by UPF for the 9thconsecutive year in Switzerland with associations from the Bienne region, particularly CAM (Collectif des Associations pro-migrantes), and SABRIF (Swiss-African Bridge). About 50 people gathered in Multimondo, the most appropriate place for multicultural exchanges, free of charge, which also provided childcare in the LibriMondo intercultural library. This year's theme was "How can the African Diaspora contribute to good governance in Africa? " In order to ensure that no migrant was excluded, the organizing committee had decided to celebrate World Day for Cultural Diversity for Dialogue and Developmentat the same time and to provide bilingual French - English translation.

Johnson Belangenyi, le modérateur, a commencé par présenter Nadia Magnin, stagiaire auprès de Multimondo, et Armando Okito, le président du CAM. Ils ont donné le cadre de la manifestation en montrant leur contribution au but de ces deux journées internationales. Marie Mubyeyi, présidente de SABRIF, a relevé que les Africains devraient consacrer plus de leur temps privé pour œuvrer ensemble à une meilleure gouvernance dans les différents pays en crise.
Johnson Belangenyi, the moderator, began by introducing Nadia Magnin, an intern with Multimondo, and Armando Okito, CAM's president. They provided the framework for the event by showing their contribution for these two international days. Marie Mubyeyi, President of SABRIF, noted that Africans should devote more of their private time to working together for better governance in the various countries in crisis. 

Chantal Chételat Komagata a présenté le lien entre ces deux journées internationales et les 5 principes universels reconnus par les Ambassadeurs de paix ; de fait, la plupart des participants se reconnaissaient comme tels. Elle a aussi évoqué les deux gagnants africains du prix SunHak de la paix de 2019 : Waris Dirie, militante des droits humains qui a fait connaître la question des mutilations génitales féminines (MGF) dans le monde, et Dr. Akinwumi Adesina, président de la banque africaine de développement, pour sa vision que les pays africains doivent transformer leurs secteurs agricoles si l’Afrique veut surmonter la pauvreté chronique du 21ème siècle et se débrouiller seule. La secrétaire générale d’UPF a exprimé sa foi que chaque personne présente, dans la mesure qu’elle établit la paix et la bonne gouvernance en elle-même, peut avoir un impact considérable dans le monde.
Chantal Chételat Komagata presented the link between these two international days and the 5 universal principles recognized by the Ambassadors for Peace (AfP); by the way, most of the participants recognized themselves as AfP. She also referred to the two African winners of the 2019 SunHak Peace Prize award: Waris Dirie, a human rights activist who has raised awareness to the issue of female genital mutilation (FGM) around the world, and Dr. Akinwumi Adesina, President of the African Development Bank, for his vision that in order for Africa to overcome chronic poverty in the 21st century and stand by itself, African countries must transform their agricultural sectors. The UPF Secretary General expressed her faith that each person present can have a significant impact in the world, as long as they establish peace and good governance in themselves. 

Trois ateliers à choix ont permis ensuite de cibler le thème central et réunir une panoplie de points de vue experts. 
Each participant could then choose one out of three workshops that focused on the central topic and brought together a wide range of expert perspectives.

  1. L’économie et la réalité du franc CFA : Cette devise, un héritage de la colonisation française, a un impact énorme sur les pays de l’Afrique de l’Ouest francophone qui l’utilisent, entre autres politique et économique. Or, ce ne sont pas les pays africains mais bien les pays importateurs qui la contrôlent, en principe, à leur avantage. Mais si les conséquences n’étaient que négatives, cette région serait bien moins développée que le reste de l’Afrique. Quoi qu’il en soit, tous les pays d’Afrique sont liés et doivent accéder ensemble à une vraie indépendance et prospérité en cessant d’attendre de l’aide de l’extérieur. Ils ont tout avantage à développer leur bonne gouvernance et leur monnaie progressivement plutôt que de faire une révolution et repartir à zéro. Une proposition d’innovation économique a aussi été présentée et discutée. Finalement, le slogan « L’évolution apporte plus de fruits que la révolution ! » a trouvé un consensus dans le groupe.
    The economy and reality of the CFA franc: This currency, a legacy of French colonization, has a huge impact on the French-speaking West African countries that use it, among other political and economic; it is not controlled by African countries but by the importing countries, basically to their advantage. If the consequences were only negative, those countries would be much less developed than the rest of Africa, which is not the case. However, all African countries are linked together and must achieve true independence and prosperity and cease to expect external help. They should be developing their good governance from within instead of starting from scratch by making a revolution. A proposal for economic innovation was also presented and discussed. Finally, the slogan "Evolution brings more fruits than revolution! » found a consensus in the group.
  1. L’éveil de la femme dans le processus de transformation : Modéré par Félicienne Villoz, un groupe mixte d’hommes et de femmes ont mis en évidence de nombreuses pierres d’achoppement tels que la nécessité d’améliorer la scolarisation, l’autonomisation et la formation des femmes pour mettre fin à la discrimination envers elles et leur permettre de contribuer à la bonne gouvernance de leur pays. Les femmes doivent recouvrer leur valeur intrinsèque et établir des stratégies pour atteindre les populations cibles, sans compter sur l’aide extérieure. Il faut qu’elles tiennent compte que toute transformation nécessite du temps, une information ciblée selon une approche communautaire et la coopération de toutes les femmes. Les participants on conclu que les femmes doivent se prendre en main elles-mêmes sans attendre d’aide des hommes et se soutenir mutuellement dans ce processus.
    Women's awakening in the transformation process: Moderated by Félicienne Villoz, a mixed group of men and women highlighted many stumbling blocks, such as the need to improve women's education, empowerment and training to end discrimination against them and enable them to contribute to good governance in their country. Women must recover their intrinsic value and establish strategies to reach the target populations, without relying on external assistance. They need to take into account that any transformation requires time, targeted information through a community approach and women's cooperation. Participants concluded that women must take charge of their own lives without waiting for men's help and support each other in this process.
  1. La médiation comme solution pour la cohésion : Cet atelier, modéré par Johnson et Male, a mis en évidence que la médiation requérait d’établir d’abord la paix en soi-même avant d’espérer résoudre les divers conflits. Le dialogue étant à la base de toute cohésion, c’est parfois à travers une tierce personne, neutre, qu’un terrain d’entente apparaît, lorsque la conscience des deux parties n’est pas suffisamment développée pour leur permettre de suivre le chemin de la sagesse. Le facteur temps, un objectif commun et la remise en question de chaque acteur sont essentiels pour aboutir à un consensus et un Win Win. En particulier, chacun de nous peut se demander combien de fois on suit sa conscience pour intervenir lors d’un conflit dont on est témoin et dans quelle mesure on est formé à le faire. L’atelier s’est conclu sur le besoin d’offrir des formations continues pour se préparer à agir comme médiateur dans n’importe quelle situation.
    Mediation as a solution for cohesion: This workshop, moderated by Johnson and Male, highlighted that mediation requires finding peace in oneself to resolve various conflicts. Dialogue being the basis of all cohesion, it is sometimes through a neutral third party that a common ground appears, when the conscience of both parties is not developed enough to follow the path of wisdom. The time factor, a common objective and the questioning of each actor are essential to reach a consensus and a Win Win. In particular, we may all ask ourselves how often we follow our conscience and intervene in a conflict we are aware of and to what extent we are trained to do so. The workshop concluded with the need for ongoing training to prepare to act as a mediator in any situation.

Au bout d’une heure, les participants avaient envie de continuer leurs délibérations en groupe. Ils ont fini par se réunir dans la grande salle pour entendre les résumés des représentants de chaque groupe ; là également,  les interventions ont été nombreuses, meilleure preuve que chaque personne était entièrement captivée par le thème. 
Even after an hour, participants wanted to continue their group deliberations. They finally gathered in the main room to hear summaries through the representatives of each group; again, the interventions were numerous, which is a proof that everyone was fully captivated by the theme. 

Il a même fallu une intervention musclée pour mettre fin au plénum et inviter les participants à s’alimenter. Plusieurs se sont promis de rester en contact et de continuer les échanges après l’événement afin que la Journée d’Afrique 2020 se fasse à une étape supérieure. Les discussions se sont poursuivies jusqu’après 21h autour de délicieux plats africains préparés par Marie.
It even took a stronger intervention to end the plenum and invite participants to eat. Many promised to stay in touch after the event so that Africa Day 2020 would be held at an ever-higher level. The discussions continued until 9pm around delicious African dishes prepared by Marie.     

   

Pour les quelques musulmans qui observaient le Ramadan, un Iftar, organisé par les associations Femmes migrantes et Vivre ensemble, leur a permis de passer à table à l’info quartier de Mâche à partir de 21h. 
The few Muslims who were observing Ramadan could eat in the info quartier of Mâche from 9pm, thanks to an Iftar organized by migrant women's associations. 

ozio_gallery_jgallery

Agenda

June 2019
S M T W T F S
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 1 2 3 4 5 6
Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com