Africa Day

Journée d'Afrique 2018

« L'impact de la femme africaine vers la paix et le développement »

26 mai 2018, 16 à 20h, Multimondo, Biel/Bienne

La journée d'Afrique 2018 a été organisée par de nombreuses associations biennoises dans les locaux de Multimondo gracieusement mis à disposition par l'institution. Après une introduction par le président du CAM (collectif des associations de migrants de la région), Armando Okito, qui s'est réjoui de voir des migrants issus des quatre coins de l'Afrique ainsi que des personnes d'ici, c'est Mamadou Diop, conseiller de ville et migrant de longue date du Sénégal, qui a pris la parole. Il a mis l'accent sur l'origine de l'humanité en Afrique et la responsabilité des Africains d'unir leurs forces pour soutenir le développement de l'Afrique et éviter ainsi les nombreuses tragédies résultant de la migration forcée par la misère et la mauvaise gouvernance. Il a proposé un projet de fonds qui ait un impact direct sur le terrain. Il a ensuite invité un représentant somalien de la diaspora de Berne qui a parlé des défis de son organisation. C'est ensuite Chantal Chételat Komagata, la secrétaire générale d'UPF, qui a pris la parole pour revenir sur le thème clé de la soirée, le rôle de la femme et expliquer le fonctionnement du World Café.

Les participants ont formé trois groupes pour prendre part à tour de rôle aux 3 ateliers prévus durant 20 minutes :

- Les rituels, par Félicienne Villoz-Muamba accompagnée d'Amoura (Tchad), Sosuna (Erythrée) et Omayma (Soudan), ont présenté les rites du mariage et les comportements adoptés par les nouveaux mariés. Elles ont mis l'accent sur les qualités des femmes africaines qui sont coquettes, fortes, patientes (font le dos rond), créatives, intéressantes, talentueuses et communiquent avec les femmes des pays voisins. Elles ont montré les objets utilisés et ont fait goûter aux participants les nourritures et les parfums adéquats au moment du mariage. Elles ont parlé de la vie qui commence avec le mariage, compris comme un contrat entre deux familles et non pas un choix individuel. 

- Initiatives de paix, par Angeline Henzen: Il a été question des difficultés que rencontrent les femmes dans un monde d'hommes et l'importance de persévérer et de se soutenir mutuellement. Plusieurs exemples de femmes ont été évoqués pour appuyer le fait que la femme se développe et a le pouvoir d'apporter la paix dans le monde qu'elle soit instruite ou non. La pauvreté étant un état mental, l'éducation que donne la femme aux enfants a un impact énorme sur le futur d'une société et c'est donc sur l'éducation des filles qu'il faut miser spécifiquement. La femme ayant à s'occuper de la famille devient souvent meilleure gestionnaire que l'homme et le monde a tout à gagner à lui faire une plus grande place dans la société. 

- Valeurs dans la culture matriarcale, par Joseph Anguissa: Il en est ressorti que l'éducation dans cette culture permet aux femmes de se mettre plus en avant et de surmonter la tendance machiste promue par une culture patriarcale. La dot, pour autant qu'elle soit réaliste, sert un but essentiel et renforce la cohésion dans la famille. La femme transmettant les rituels et les normes sociales, elle est garante de la stabilité, de l'honneur et du respect. Lorsqu'elle prend conscience de son potentiel, elle peut apporter une contribution unique et nécessaire non seulement à sa famille mais également à sa communauté et son pays. De cette manière, elle prévient la tendance de banaliser sa valeur en la réduisant à un objet sexuel. 

Au bout d'une heure et quart, tous se sont réunis dans la salle pour entendre le résumé de chaque atelier. Du moment que de nombreuses questions avaient fusé et que les 20 minutes imparties ne suffisaient pas à satisfaire la curiosité des participants, on a promis de développer certains thèmes à l'occasion d'une prochaine rencontre, comme la Journée d'Afrique de l'année suivante.

Ensuite, une brève explication du ndolé, un légume camerounais aux excellentes propriétés nutritives, a ouvert l'appétit. La soirée s'est terminée par la dégustation des mets de différentes régions d'Afrique, allant du poisson au poulet en passant par le manioc, le plantain et divers légumes bons pour la santé. Les discussions ont mené à de nouvelles prises de conscience et des réflexions plus profondes relatives à l'impact de la femme africaine sur le développement tout en permettant à chacun d'étendre son réseau d'amis et de faire un pas de plus vers la paix. 

 

stop view Info
/
      preview
      Album
      Photo
      Date
      Dimensions
      Filename
      File size
      Camera
      Focal length
      Exposure
      F Number
      ISO
      Make
      Views
      Comments
      ozio_gallery_fuerte

       

      Int'l Day of Families/Journée int. des familles 14.5.2019

      Agenda

      April 2019
      S M T W T F S
      31 1 2 3 4 5 6
      7 8 9 10 11 12 13
      14 15 16 17 18 19 20
      21 22 23 24 25 26 27
      28 29 30 1 2 3 4
      Go to top
      JSN Boot template designed by JoomlaShine.com