Le 11 juin 2022, la FPU soutenue par l'Association suisse des Jeunes et Etudiants pour la Paix, ont co-organisé la formation des Ambassadeurs de paix à Genève et sur Zoom, en français. Les participants, venant de divers pays francophones, ont réfléchi aux thèmes présentés en 12 sessions et ont partagé leurs pensées et convictions durant les rencontres de petits groupes. A la fin de la journée, ils ont exprimé leurs impressions de la journée (ci-dessous). Ceux qui ont envoyé leurs réponses personnelles aux nombreuses questions posées durant la formation ont reçu leur certificat d'ambassadrice ou d'ambassadeur de paix. 

M. Musa Jupolli, écrivain et poète, a résumé sa pensée sous "une famille humaine, un seul soleil, un seul Dieu, de la richesse et de la joie pour tous"

Mme Catherine Maia, professeure de droit international au Portugal, a parlé d'un journée inspirante, intéressante, qui fait sortir de sa zone de confort pour réfléchir à des thèmes essentiels, dans des vies professionnelles faites de routines prenantes, et revoir en perspective la paix sous différentes échelles, de la plus petite au monde. Elle a également statué qu'on peut tous faire bouger les choses.

M. Abderrezak Khalfaoui a parlé d'"une grande leçon, d'une étude de philosophie, économie, politique, sociologie,...".  Il espère d’autres cycles de formation pour, en tant qu'ambassadeur de paix, consolider la paix et s’enrichir de matière importante. Il a aussi mentionnée le Maroc comme un pays en pleine expansion et invité à venir "nous voir ici et faire la formation ici".

Queen Nadia Harihiri a "découvert des gens extraordinaires et beaucoup appris". Elle a trouvé la formation enrichissante et évoqué toutes les questions qui restent en suspens ainsi que la nécessité de faire un travail d’éducation et de développement personnel pour envisager de créer la paix dans le monde. Elle a aussi évoqué les conflits vécus de générations en générations, depuis Cain et Abel et la vie comme une perpétuelle expérience. Elle a beaucoup appris durant la formation et remercie tous les participants.

M.Abdelhakim Khammassi, de Tunisie, a remercié pour ce que qu'il a appris et mentionné que, comme il y a l'obligation, en ingénieure, d’amener des résultats, "il faut propager la paix, l’amour à travers des actions, et la FPU". 

Mme Annie Loubaki, Ambassadrice de paix depuis la dernière formation, a remercié pour le rappel et réconfort plus qu’urgent d’apporter le message de paix, un accompagnement nécessaire dans le monde rempli de loups. 

Muharrem Shabani à Genève ont remercié tous les participants, certains d'entre eux des amis de longue date. En tant que père et grand-père de 6 petits-enfants, il continue dans sa recherche et met l'accent sur des actions concrètes importantes pour mériter les certificats.