Dans le cadre du sous-chapitre « Une vérité, de nombreuses voies », nous examinerons le thème: “En deçà des différences, il existe des éléments universels" selon des textes de l’islam, du sikhisme et du bouddhisme.
Quelles sont les conséquences d'adhérer à un courant de pensée unique? Quand vous entendez des points de vue différents, comment réagissez-vous?
In the framework of the study of the "One Truth, many Paths", we will examine the theme, “Beneath the differences are universal elements” through texts from Islam, Sikhism and Bouddhism.
What are the consequences of adhering a unique thought system? When hearing different viewpoints, how do you react?
L'enregistrement est accessible sous ce lien.

One Truth, Many Paths

Passages from diverse scriptures affirm that religions that do not share the faith of that scripture nevertheless contain elements of Truth. They affirm that all genuine religions worship the same God. Thus, the Qur’an affirms that Jews and Christians are People of the Book who worship the same God as the God of Muhammad. The Sikh scriptures affirm that there is one God for Muslims and Hindus. A Shinto text affirms that the chief Shinto deity is essentially the same as the Buddha.

Further, scriptures affirm that each religion is a path to the same Supreme Goal. Here we have the famous images of many rivers flowing into the same ocean or a mountain with many paths leading up to the same summit. The religions of the world begin by addressing the needs, customs and circumstances of diverse cultures, but as they elevate humanity, they draw closer together as their paths converge to the One. In this regard, Father Moon affirms that God inspired each of the great religious founders with a message appropriate to the culture and times in which he lived. He honors them as humanity’s true guides, who sent to the earth within the providence of God to help humanity progress towards the ultimate goal.

Certainly, every religion considers its way the best and highest path. The Bible says that Jesus is “the way, the truth and the life,” and that “nobody comes to the Father but by me.” The Qur’an states that it is the only accurate witness to the previous revelations—the Torah and the Gospel having suffered corruptions and interpolations. Nevertheless, we are cautioned to be humble before the higher wisdom of God. As the Parable of the Blind Man and the Elephant teaches, each way may touch the truth without seeing its entirety. Father Moon likewise sees religions at different levels, due to their appearance at different ages in the course of humanity’s spiritual development. Yet the differences among religions should not obscure the core truth they hold in common. Hence, religious people can overlook their differences and find common ground.

 

Une vérité, de nombreuses voies

Des passages de différentes Écritures affirment que même les religions qui ne partagent pas leur foi contiennent des éléments de vérité et que toutes les religions authentiques vénèrent le même Dieu. Ainsi le Coran rappelle que les juifs et les chrétiens sont des peuples du Livre qui vénèrent le même Dieu que celui de Muhammad. Les écritures sikhes attestent qu'il n’existe qu'un seul Dieu pour les musulmans et pour les indiens. Un texte shinto affirme que la divinité principale shinto est essentiellement la même que Bouddha.

Par ailleurs, les Écritures déclarent que chaque religion constitue une voie vers le même but suprême. À cet égard, nous avons les célèbres images de nombreux fleuves s'écoulant dans le même océan, ou celle d'une montagne dont les nombreux chemins mènent au même sommet. Les religions du monde commencent en s'adressant aux besoins, aux coutumes et aux situations des différentes cultures, mais au fur et à mesure qu'elles élèvent l'humanité, elles se rapprochent tandis que leurs chemins convergent vers l'Unique. À ce sujet, Sun Myung Moon déclare que Dieu a inspiré chacun des fondateurs des grandes religions en leur communiquant un message approprié à la culture et à l'époque de leur vie. Il les respecte en tant que vrais guides de l'humanité envoyés sur terre selon la providence de Dieu, pour aider les êtres humains à progresser vers le but ultime.

Il est certain que chaque religion considère qu'elle est la meilleure et constitue la voie la plus élevée. La Bible dit que Jésus est « la voie, la vérité et la vie » et que « personne ne va au Père si ce n'est par moi ». Le Coran estime qu'il est le seul témoin crédible des révélations qui l'ont précédé, la Torah et les Évangiles ayant souffert de corruptions et d'interpolations. Néanmoins, il nous est conseillé de demeurer humbles face à la sagesse supérieure de Dieu. Comme l'enseigne la parabole de l'aveugle et de l'éléphant, chaque voie peut effleurer la vérité sans la voir dans sa totalité. De la même manière, Sun Myung Moon considère que les religions sont à des niveaux différents, étant donné qu’elles sont apparues à différentes époques du développement spirituel de l'humanité. Cependant, les différences entre les religions ne devraient pas obscurcir la vérité essentielle qu'elles partagent en commun. Par conséquent, les croyants devraient être en mesure de surmonter leurs différences et de trouver un terrain commun.

 
   

2. Beneath the Differences Are Universal Elements

Some Hindus had brought an elephant for exhibition and placed it in a dark house. Crowds of people were going into that dark place to see the beast. Finding that ocular inspection was impossible, each visitor felt it with his palm in the darkness.

The palm of one fell on the trunk. “This creature is like a water-spout,” he said. The hand of another lighted on the elephant’s ear. To him the beast was evidently like a fan. Another rubbed against its leg. “I found the elephant’s shape is like a pillar,” he said. Another laid his hand on its back. “Certainly this elephant is like a throne,” he said.

The sensual eye is just like the palm of the hand. The palm has not the means of covering the whole of the beast.

The eye of the Sea is one thing and the foam another. Let the foam go, and gaze with the eye of the Sea. Day and night foam-flecks are flung from the sea: How amazing! You behold the foam but not the Sea. We are like boats dashing together; our eyes are darkened, yet we are in clear water.

Jalalu’l-Din Rumi, Masnavi 3.1259-1272 (Islam)

A man among the Muslims and a man among the Jews reviled one another. The Muslim said, “By Him who chose Muhammad above the universe,” and the Jew said, “By Him who chose Moses above the universe.” Thereupon the Muslim raised his hand and struck the Jew on his face, and the Jew went to the Prophet and told him what had happened between him and the Muslim. The Prophet summoned the Muslim and asked him about that, and when he informed him the Prophet said, “Do not make me superior to Moses, for mankind will swoon on the day of resurrection and I shall swoon along with them. I shall be the first to recover and see Moses seizing the side of the Throne; and I shall not know whether he was among those who had swooned and had recovered before me, or whether he was among those of whom God had made an exception... Do not make distinctions between the Prophets.”

Hadith of Bukhari and Muslim (Islam)

Some call on the Lord, “Rama,” some cry, “Khuda,” Some bow to Him as Gosain, some as Allah; He is called the Ground of Grounds and also the Bountiful, The

2. En deçà des différences, il existe des éléments universels.

L’éléphant se trouvait dans une maison obscure : quelques Indiens l’avaient amené pour l’exhiber. Afin de le voir, plusieurs personnes entraient, une par une, dans l’obscurité. Étant donné qu’avec les yeux c’était impossible, chacun le tâtait, dans le noir, avec la paume de la main.

La main de l’un se posa sur sa trompe, il dit : « Cette créature est comme un tuyau pour l’eau. La main d’un autre toucha son oreille : elle lui apparut semblable à un éventail. Un autre ayant saisi sa jambe, déclara : « Je trouve que la forme de l’éléphant est celle d’un pilier. » Un autre posa la main sur son dos, et dit : « En vérité, cet éléphant est comme un trône. »

L’œil de la perception sensorielle est seulement comme la paume de la main ; la paume n’était pas en mesure d’atteindre la totalité (de l’éléphant).

L’œil de la Mer est une chose, l’écume en est une autre ; laisse là l’écume et regarde avec l’œil de la Mer. Jour et nuit, se meuvent les flocons d’écume qui proviennent de la Mer ; tu vois l’écume, non la Mer, que c’est étrange ! Nous nous heurtons les uns contre les autres, comme des barques ; nos yeux sont aveuglés, bien que nous nous trouvions dans l’eau claire.

Islam. Jalalu’l-Din Rumi, Masnavi 3.1259-1272

Deux hommes se querellèrent : l’un était musulman, l’autre juif. Le musulman dit : « J’en jure par celui qui a choisi Mohammed parmi (tous les êtres) de l’Univers. » Le juif dit : « J’en jure par celui qui a choisi Moïse parmi (tous les êtres) de l’Univers. » À ce moment, le musulman leva la main et souffleta la joue du juif. Celui-ci alla aussitôt trouver le Prophète et lui raconta ce qui venait de se passer entre lui et le musulman. Le Prophète ayant mandé le musulman, le questionna et, quand il eut entendu son récit, il dit : « Ne m’attribuez pas la prééminence sur Moïse. Au jour de la Résurrection, tous les hommes s’évanouiront (de frayeur), moi comme les autres, mais je serai le premier à reprendre mes sens. À ce moment-là, Moïse sera cramponné au bord du trône. J’ignore s’il se sera évanoui comme les autres et s’il aura repris ses sens avant moi ou s’il aura été en cela l’objet d’une exception de par la volonté de Dieu. » ... « Ne faites pas de comparaison entre les prophètes... »

Islam. Hadith de Boukhârî et Muslim

Certains appellent le Seigneur « Rama », d'autres crient « Khuda », d'autres encore s'inclinent devant lui comme Gosain, d'autres comme Allah ; on l'appelle la Terre des Terres et aussi l'Abondant, le Compatissant et le Gracieux. Les hindous se

Compassionate One and Gracious. Hindus bathe in holy waters for His sake; Muslims make the pilgrimage to Mecca.

The Hindus perform puja; others bow their heads in namaz. There are those who read the Vedas and others— Christians, Jews, Muslims—who read the Semitic scriptures. Some wear blue, some white robes, Some call themselves Muslims, others Hindus. Some aspire to bahishat [Muslim heaven], some to swarga [Hindu heaven]. Says Nanak, Whoever realizes the will of the Lord, He will find out the Lord’s secrets!

Adi Granth, Ramkali, M.5, p. 885 (Sikhism)

Of whatsoever teachings, Gotamid, you can assure yourself thus, “These doctrines conduce to passions, not to dispassion; to bondage, not to detachment; to increase of worldly gains, not to decrease of them; to covetousness, not to frugality; to discontent, not contentment; to company, not solitude; to sluggishness, not energy; to delight in evil, not delight in good”— of such teachings you may with certainty affirm, Gotamid, “This is not the Norm. This is not the Discipline. This is not the Master’s Message.” But of whatsoever teachings you can assure yourself thus, “These doctrines conduce to dispassion, not to passions... to delight in good, not delight in evil”—of such teachings you may with certainty affirm, “This is the Norm. This is the Discipline. This is the Master’s Message.”

Vinaya Pitaka 2.10 (Buddhism)

baignent dans les eaux bénites pour son bien ; les musulmans font le pèlerinage à la Mecque. Les hindous pratiquent la puja ; les autres baissent la tête en namaz. Il y a ceux qui lisent les Védas et d'autres - chrétiens, juifs, musulmans - qui lisent les écritures sémitiques. Certains portent des robes bleues, d'autres des robes blanches, certains se disent musulmans, d'autres hindous. Certains aspirent à la bahishat [le paradis musulman], d'autres à la swarga [le paradis hindou]. Nanak dit : « Celui qui réalise la volonté du Seigneur, il découvrira les secrets du Seigneur ! »

Sikhisme. Adi Granth, Ramkali, M.5, p. 885

De tous les enseignements, Gotamid, si vous pouvez vous assurer que « ces doctrines conduisent aux passions, et non à l'absence de passion ; à l'esclavage, et non au détachement ; à l'augmentation des gains matériels, et non à leur diminution ; à la convoitise, et non à la frugalité ; au mécontentement, et non à la satisfaction ; à la compagnie, et non à la solitude ; à la lenteur, et non à l'énergie ; à la joie du mal, et non à la joie du bien », de tels enseignements, vous pouvez affirmer avec certitude, Gotamid, « Ce n'est pas la Norme. Ce n'est pas la Discipline. Ce n'est pas le Message du Maître ». Mais quels que soient les enseignements, si vous pouvez vous assurer que « Ces doctrines conduisent à l'absence de passion, et non aux passions... à prendre plaisir au bien, et non au mal », de tels enseignements, vous pouvez affirmer avec certitude, « Ceci est la Norme. C'est la Discipline. Ceci est le Message du Maître. »

Bouddhisme. Vinaya Pitaka 2.10

Teachings of Sun Myung Moon

In every culture, religion should be the core and standard of public righteousness. Hence each religion holds pride in keeping its own traditions and thinks itself superior to any other. However, the universal elements in each of their teachings come from the one God. (234:222, August 20, 1992)

Lamentable it is that the very religions that were supposed to serve as the leading elements of the human spirit and as the leading mediators of conflict have themselves become sources of conflict, thereby diminishing religious dignity and authority even further. Judaism fights Islam; Catholicism conflicts with Protestantism; Christianity contradicts Buddhism. Even within one religion, different denominations fight among themselves.

The basic cause of religious conflict lies in the ambiguity of their doctrines about Ultimate Reality. The Absolute Being is only one; there cannot be two absolute beings. However, when the leaders of each religion claim that only their absolute being is the true God, it leads to the contradiction that there is more than one absolute being. We would then conclude that the god of each religion is only a relative god, and that there is no basis for believing that the Absolute Being exists.

Consequently, although God has been promoting through the various religions a universal teaching about God’s love and truth, their various perspectives remain only relative. We can conclude that religions have been incapable of establishing the absolute value perspective that can bring the prevailing confusion under control. This is the inevitable result of the fact that no religion has been able to present the correct explanation about the Absolute Being. (122:300-01, November 25, 1982)

Les Enseignements de Sun Myung Moon

Dans toutes les cultures, la religion devrait être le centre et le modèle de la droiture publique. C'est ainsi que chaque religion s'enorgueillit du maintien de ses traditions en s'imaginant qu'elle est supérieure à toutes les autres. Quoi qu'il en soit, les éléments essentiels qui constituent leur enseignement émane du Dieu unique. (234.222, le 20 août 1992)

Il est lamentable de constater que les religions-mêmes qui étaient censées servir d'éléments directifs à l'esprit humain et de médiatrices des conflits, soient devenues elles-mêmes des sources de conflit, réduisant ainsi davantage la dignité religieuse et l'autorité. Le judaïsme combat l'islam, le catholicisme est en conflit avec le protestantisme, le christianisme contredit le bouddhisme. Au sein même d'une seule religion s'affrontent différentes dénominations.

La cause fondamentale des conflits religieux se situe dans l'ambigüité de leurs doctrines quant à la Réalité ultime. L'Être absolu est unique. Il ne peut y avoir deux êtres absolus. Mais lorsque les responsables de chaque religion prétendent que seul leur Être absolu est le vrai Dieu, on aboutit à une contradiction selon laquelle il existe plus d'un Être absolu unique. Nous devons donc en déduire que le Dieu de chaque religion n'est qu'un Dieu relatif et qu'il n'y a aucune base permettant de croire que l'Être absolu existe.

En conséquence, bien que Dieu ait encouragé un enseignement universel concernant l'amour et la vérité divine, à travers les différentes religions, les interprétations de celles-ci ne sont que relatives. On peut en conclure que les religions ont été incapables d'établir le point de vue de la valeur absolue susceptible de contrôler la confusion prédominante. Tel est l'inévitable conséquence du fait qu'aucune religion n'a été capable de présenter une explication correcte de ce qu'est l'Être absolu. (122.300-01, le 25 novembre 1982)

As most people live in two dimensions, all religions appear to them to be the same. However, if looking at their backgrounds, especially from the standpoint of God’s providence for the restoration of humankind, we recognize that religions are at different levels: the servant of servant- level religion, the servant-level religion, the adopted son- level religion, the half son-level religion, the son-level religion, the mother-level religion, the father-level religion, and finally the True Parent-level religion. Throughout history, religions have developed from stage to stage.

Yet all religions, regardless of their level, have something in common: Love God and serve Him as the absolute Lord. Most of their basic teachings are the same. For this reason, it is hard to distinguish the difference of their levels. If so, are all religions really the same? No, they are not.

(143:75-76, December 9, 1990)

Good and evil are not determined by your beliefs and thoughts. They are determined by your daily life. Whether you are destined for heaven and hell is not determined by your doctrines and perspectives on the world, but by your daily life. (40:294-95, February 7, 1971)

Étant donné que les êtres humains vivent dans deux dimensions, en ce qui les concerne, toutes les religions se ressemblent. Mais si l'on se penche sur leur passé, tout particulièrement du point de vue de la providence de Dieu pour la restauration de l'humanité, on constate que les religions se situent à des niveaux différents: la religion au niveau du serviteur des serviteurs, la religion au niveau du serviteur, la religion au niveau du fils adoptif, la religion au niveau du demi-frère, la religion au niveau du fils, la religion au niveau de la mère, la religion au niveau du père, et finalement la religion au niveau des Vrais Parents. Tout au long de l'histoire, les religions se sont développées par étapes.

Cependant, toutes les religions, quel que soit leur niveau, ont quelque chose de commun : aimer Dieu et Le servir en tant que Seigneur absolu. La majeure partie de leur enseignement de base est la même. Pour cette raison, il est difficile de distinguer la différence qui existe entre leurs niveaux. En conséquence, toutes les religions sont-elles vraiment les mêmes ? Non, elles ne le sont pas. (143.75-76, le 9 décembre 1990)

Le bien et le mal ne se déterminent pas par vos croyances et par vos pensées. Ils se déterminent par votre vie quotidienne. Que vous soyez destinés au Ciel ou à l'enfer ne se détermine pas par vos doctrines ou par la façon dont vous concevez le monde, mais par la façon dont vous vivez quotidiennement. (40.294-95, le 7 février 1971)

 

UPF VIDEO (sous-titres F/Untertitel D/sottotitoli I)

Partage-InterPlus Sharing / World Scripture and the teaching of Sun Myung Moon

Reports / Rapports
Registration/Inscription
Sundays / dimanches 
5-6 pm / 17-18 h CET

Formation des Ambassadeurs de paix

Agenda

August 2021
S M T W T F S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4
Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com