Dans le cadre du sous-chapitre « Une vérité, de nombreuses voies », nous avons traité le thème: “Toutes les religions vénèrent le même Dieu et servent Sa volonté" selon des textes de nombreuses religions.
Comment vénérez-vous Dieu? Qu’est-ce que « servir sa volonté » pour vous? 
In the framework of the study of the "One Truth, many Paths", we will examine the theme, “All religions worship the same God and serve his great will” through texts from various religions.
How do you worship God? What would "serving his will" be for you?
L'enregistrement est accessible sous ce lien.

One Truth, Many Paths

Passages from diverse scriptures affirm that religions that do not share the faith of that scripture nevertheless contain elements of Truth. They affirm that all genuine religions worship the same God. Thus, the Qur’an affirms that Jews and Christians are People of the Book who worship the same God as the God of Muhammad. The Sikh scriptures affirm that there is one God for Muslims and Hindus. A Shinto text affirms that the chief Shinto deity is essentially the same as the Buddha.

Further, scriptures affirm that each religion is a path to the same Supreme Goal. Here we have the famous images of many rivers flowing into the same ocean or a mountain with many paths leading up to the same summit. The religions of the world begin by addressing the needs, customs and circumstances of diverse cultures, but as they elevate humanity, they draw closer together as their paths converge to the One. In this regard, Father Moon affirms that God inspired each of the great religious founders with a message appropriate to the culture and times in which he lived. He honors them as humanity’s true guides, who sent to the earth within the providence of God to help humanity progress towards the ultimate goal.

Certainly, every religion considers its way the best and highest path. The Bible says that Jesus is “the way, the truth and the life,” and that “nobody comes to the Father but by me.” The Qur’an states that it is the only accurate witness to the previous revelations—the Torah and the Gospel having suffered corruptions and interpolations. Nevertheless, we are cautioned to be humble before the higher wisdom of God. As the Parable of the Blind Man and the Elephant teaches, each way may touch the truth without seeing its entirety. Father Moon likewise sees religions at different levels, due to their appearance at different ages in the course of humanity’s spiritual development. Yet the differences among religions should not obscure the core truth they hold in common. Hence, religious people can overlook their differences and find common ground.

 

Une vérité, de nombreuses voies

Des passages de différentes Écritures affirment que même les religions qui ne partagent pas leur foi contiennent des éléments de vérité et que toutes les religions authentiques vénèrent le même Dieu. Ainsi le Coran rappelle que les juifs et les chrétiens sont des peuples du Livre qui vénèrent le même Dieu que celui de Muhammad. Les écritures sikhes attestent qu'il n’existe qu'un seul Dieu pour les musulmans et pour les indiens. Un texte shinto affirme que la divinité principale shinto est essentiellement la même que Bouddha.

Par ailleurs, les Écritures déclarent que chaque religion constitue une voie vers le même but suprême. À cet égard, nous avons les célèbres images de nombreux fleuves s'écoulant dans le même océan, ou celle d'une montagne dont les nombreux chemins mènent au même sommet. Les religions du monde commencent en s'adressant aux besoins, aux coutumes et aux situations des différentes cultures, mais au fur et à mesure qu'elles élèvent l'humanité, elles se rapprochent tandis que leurs chemins convergent vers l'Unique. À ce sujet, Sun Myung Moon déclare que Dieu a inspiré chacun des fondateurs des grandes religions en leur communiquant un message approprié à la culture et à l'époque de leur vie. Il les respecte en tant que vrais guides de l'humanité envoyés sur terre selon la providence de Dieu, pour aider les êtres humains à progresser vers le but ultime.

Il est certain que chaque religion considère qu'elle est la meilleure et constitue la voie la plus élevée. La Bible dit que Jésus est « la voie, la vérité et la vie » et que « personne ne va au Père si ce n'est par moi ». Le Coran estime qu'il est le seul témoin crédible des révélations qui l'ont précédé, la Torah et les Évangiles ayant souffert de corruptions et d'interpolations. Néanmoins, il nous est conseillé de demeurer humbles face à la sagesse supérieure de Dieu. Comme l'enseigne la parabole de l'aveugle et de l'éléphant, chaque voie peut effleurer la vérité sans la voir dans sa totalité. De la même manière, Sun Myung Moon considère que les religions sont à des niveaux différents, étant donné qu’elles sont apparues à différentes époques du développement spirituel de l'humanité. Cependant, les différences entre les religions ne devraient pas obscurcir la vérité essentielle qu'elles partagent en commun. Par conséquent, les croyants devraient être en mesure de surmonter leurs différences et de trouver un terrain commun.

1. All Religions Worship the Same God and Serve His Great Will

For from the rising of the sun to its setting my name is great among the nations, and in every place, incense is offered to my name, and a pure offering; for my name is great among the nations, says the Lord of hosts.

Malachi 1.11

There are righteous men among the Gentiles who have a share in the world to come.

Tosefta Sanhedrin 13.2 (Judaism)

This is the land of the gods. The people should revere them. In my essence I [Amaterasu] am the Buddha Vairocana. Let my people understand this and take refuge in the Law of the Buddhas*.

Amaterasu-omikami is the Sun Goddess and chief Shinto deity; here she proclaims her identity with Vairocana, the Buddha of the Sun. This edict proclaims the equivalence of Buddhist and Shinto worship.

Revelation of Amaterasu to Emperor Shomu (Shinto)

Those who worship other gods with faith and devotion also worship Me, Arjuna, even if they do not observe the usual forms. I am the object of all worship, its enjoyer and Lord.

Bhagavad-Gita 9.23-24 (Hinduism)

As the different streams having their sources in different places all mingle their waters in the sea, so, O Lord, the different paths that men take, through various tendencies, various though they appear, crooked or straight, all lead to Thee.

Sanskrit hymn (Hinduism)

In whatever way and path humans worship Me, in that same path do I meet and fulfill their aspirations and grace them. It is always My Path that humans follow in all their different paths and journeys, on all sides.

Bhagavad-Gita 4.11 (Hinduism)

And Peter opened his mouth and said, “Truly I perceive that God shows no partiality, but in every nation any one who fears him and does what is right is acceptable to him.”

Acts 10.34-35

Those who believe in the Qur’an, those who follow the Jewish scriptures, and the Sabeans and the Christians—any who believe in God and the Last Day, and work righteousness—on them shall be no fear, nor shall they grieve.

Qur’an 5.69

And nearest to them in love to the believers you will find those who say, “We are Christians,” because among them are men devoted to learning and men who have renounced the world, and they are not arrogant. And when they listen to the revelation received by the Apostle, you will see their eyes overflowing with tears, for they recognize the truth. They pray, “Our Lord! We believe; write us down among the witnesses*.”

* Those Christians of the time of Muhammad exemplified an attitude that is ever essential to interreligious understanding: they were open to recognize the truth in another’s religion and rejoice in it.

Qur’an 5.82-83

Lo! We did reveal the Torah, wherein is guidance and a light, by which the prophets who submitted to God judged the Jews, as did the rabbis and the doctors of the law, because they were required to guard God’s Book, and to which they were witnesses. So fear not mankind, but fear Me. And barter not My revelations for a little gain. Whoso judges not by that which God has sent down—such are disbelievers… And We caused Jesus, son of Mary, to follow in their footsteps, confirming the Torah before him, and We bestowed on him the Gospel, wherein is guidance and a light, confirming that which was revealed before it in the Torah—a guidance and an admonition for those who ward off evil. Let the People of the Gospel judge by that which God has revealed therein. Whosoever judges not by that which God has revealed—such are those who live in evil. And unto thee We revealed the Scripture with the truth, confirming whatever Scripture was before it, and a watcher over it. So judge between them by that which God has revealed, and follow not their desires apart from the truth which has come unto thee*. For each We have appointed a divine law and a traced-out way. Had God so willed, He could have made you all one community. But He willed it otherwise in order to test you by that which He has given you. So, vie one with another in doing good works! Unto God you will all return, and He will then inform you of that wherein you differ.

*The Qur’an states that it is a trustworthy standard of truth, a ‘watcher’ over other revelations by which their beliefs can be tested and evaluated. Orthodox Islam goes further and regards the path laid down in the Qur’an to be the one sole path. Where the Jewish and Christian scriptures differ from the testimony of the Qur’an, the error is laid to the interpolations made by corrupt Jewish and Christian divines. But this interpretation goes beyond the letter of the Qur’an, which prohibits such disputes between religions. Each is held responsible only to the truth as found in its own scripture. Any contest between religious communities should be carried out on the field of good works. The question of reconciling different doctrines is left to God

Qur’an 5.44-48

The Hindus and the Muslims have but one and the same God; What can a mullah or a sheikh do?

Adi Granth, Bhairo, p. 1158 (Sikhism)

There can be no doubt that whatever the peoples of the world, of whatever race or religion, derive their inspiration from one heavenly Source, and are the subjects of one God. The difference between the ordinances under which they abide should be attributed to the varying requirements and exigencies of the age in which they were revealed. All of them, except for a few which are the outcomes of human perversity, were ordained of God, and are a reflection of His Will and Purpose.

Gleanings from the Writings of Bahá’u’lláh 111 (Baha’i Faith)

Other religions found everywhere try to counter the restlessness of the human heart, each in its own manner, by proposing “ways,” comprising teachings, rules of life and sacred rites. The Catholic Church rejects nothing that is true and holy in these religions. She looks with sincere reverence those ways of conduct and of life, those precepts and teachings which, though differing in many aspects from the ones she holds and sets forth, nonetheless often reflect a ray of that Truth which enlightens all men.

Vatican II, Nostra Aetate (Christianity)

1. Toutes les religions vénèrent le même Dieu et se soumettent à Sa Volonté

Car du Levant au Couchant, grand est mon nom parmi les nations. En tout lieu, un sacrifice d'encens est présenté à mon nom, ainsi qu'une offrande pure, car grand est mon nom parmi les nations, dit le Seigneur le tout-puissant.

Judaïsme & christianisme. Malachie 1.11

Rabbi Josué a dit, « il y a parmi les nations des hommes justes qui ont une part au monde-à-venir. »

Judaïsme. Tossefta Sanhédrin 13.2

Voici la terre des dieux. Le peuple doit les vénérer. Dans mon essence, je suis le Bouddha Vairochana. Que mon peuple comprenne cela et qu’il prenne refuge dans la Loi des Bouddhas*.

Amaterasu-omikami est la déesse du Soleil et la principale déité shintoïste ; elle proclame ici son identité avec Vairocana, le Bouddha du Soleil. Cet édit proclame l'équivalence du culte bouddhiste et shintoïste.

Shintoïsme. Révélation d’Amaterasu à l’Empereur Shômu

Quant aux fidèles d’autres divinités qui, pleins de foi, les honorent par des sacrifices, c’est moi, ô fils de Kuntî, qu’eux aussi honorent par ces sacrifices [bien que ce ne soit] pas selon la règle. Car je suis le bénéficiaire de tous les sacrifices et leur Souverain Seigneur…

Hindouisme. Bhagavad Gîtâ 9.23-24

Comme les cours d'eau distincts qui prennent leur source en différents endroits mêlent leurs eaux dans la mer, ainsi, ô Seigneur, les différents chemins que prennent les hommes, avec diverses orientations, aussi différentes soient-elles, tortueuses ou droites, mènent tous à Toi.

Hindouisme. Hymnes spéculatifs du Véda

Quels que soient la manière et le cours qu’ils suivent pour M’adorer, c'est sur cette même voie que je rencontre et réalise les aspirations des êtres humains et les gracie. C'est toujours Mon Chemin qu’ils suivent, de tous côtés, dans tous leurs cours et voyages variés.

Hindouisme. Bhagavad-Gîtâ 4.11

Alors Pierre ouvrit la bouche et dit : « Je me rends compte en vérité que Dieu est impartial, et qu'en toute nation, quiconque le craint et pratique la justice trouve accueil auprès de lui. »

Christianisme. Actes 10.34-35

Ceux qui croient : les Juifs, les Sabéens et les Chrétiens, quiconque croit en Dieu et au dernier Jour et fait le bien, n’éprouveront plus aucune crainte et ils ne seront pas affligés.

Islam. Coran 5.69

Tu constateras que les hommes les plus proches des croyants par l’amitié sont ceux qui disent : « Oui, nous sommes Chrétiens ! » parce qu’on trouve parmi eux des prêtres et des moines qui ne s’enflent pas d’orgueil. Tu vois leurs yeux déborder de larmes lorsqu’ils entendent ce qui est révélé au Prophète, à cause de la Vérité qu’ils reconnaissent en lui. Ils disent : « Notre Seigneur ! Nous croyons ! Inscris-nous donc parmi les témoins* !

*Les chrétiens du temps de Muhammad ont montré l'exemple d'une attitude qui est toujours essentielle à la compréhension interreligieuse : ils étaient ouverts à reconnaître la vérité dans la religion d'autrui et s'en réjouissaient.

Islam. Coran 5. 82-83

Nous avons, en vérité, révélé la Tora où se trouvent une Direction et une Lumière. D’après elle, et pour ceux qui pratiquent le Judaïsme, les prophètes qui s’étaient soumis à Dieu, les maîtres et les docteurs rendaient la justice, conformément au Livre de Dieu dont la garde leur était confiée et dont ils étaient les témoins. Ne craignez pas les hommes ; craignez-moi ! Ne vendez pas mes Signes à vil prix. Les incrédules sont ceux qui ne jugent pas les hommes d’après ce que Dieu a révélé... Nous avons envoyé, à la suite des prophètes, Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce qui était avant lui, de la Tora. Nous lui avons donné l’Évangile où se trouvent une Direction et une Lumière, pour confirmer ce qui était avant lui de la Tora : une Direction et un Avertissement destinés à ceux qui craignent Dieu. Que les gens de l’Évangile jugent les hommes d’après ce que Dieu y a révélé. Les pervers sont ceux qui ne jugent pas les hommes d’après ce que Dieu a révélé. Nous t’avons révélé le Livre et la Vérité, pour confirmer ce qui existait du Livre, avant lui, en le préservant de toute altération. Juge entre ces gens d’après ce que Dieu a révélé ; ne te conforme pas à leurs désirs en te détournant de ce que tu as reçu de la Vérité*. Nous avons donné, à chacun d’entre eux, une règle et une Loi. Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns les autres dans les bonnes actions. Votre retour, à tous se fera vers Dieu ; il vous éclairera, alors, au sujet de vos différends.

*Le Coran affirme qu'il s'agit d'une norme de vérité digne de confiance, d'un « gardien » des autres révélations qui leur permettent de tester et évaluer leurs croyances. L'islam orthodoxe va plus loin et considère que la voie tracée par le Coran est la seule voie possible. Lorsque les Écritures juives et chrétiennes diffèrent du témoignage du Coran, l'erreur est imputée aux interpolations faites par des théologiens juifs et chrétiens corrompus. Mais cette interprétation va au-delà de la lettre du Coran, qui interdit de telles disputes entre religions. Chacune n'est tenue responsable que de la vérité telle qu'elle se trouve dans sa propre Écriture. Toute contestation entre communautés religieuses doit se faire sur le terrain des bonnes œuvres. La question de réconcilier les différentes doctrines est laissée à Dieu.

Islam. Coran 5.44-48

 

L’hindou et le musulman n’ont qu’un seul et même Dieu ; Que fait donc le mollah et que fait le sheikh ?

Sikhisme. Adi Granth, Bhairo, p. 1158

Il n’est point douteux, en effet, que tous les peuples de la terre, à quelque race ou religion qu’ils appartiennent, tirent leur inspiration spirituelle d’une même source céleste et qu’ils sont les sujets d’un seul Dieu. La diversité des règles et ordonnances religieuses qui les régissent tient à la diversité même des besoins et exigences propres aux âges où elles leur furent révélées. À l’exception du petit nombre de celles qu’a inspirées la perversité humaine, toutes viennent de Dieu, toutes sont un reflet de sa volonté et de son dessein.

Bahaïsme. Extraits des Écrits de Baha’u’llah 111

De même aussi, les autres religions qu’on trouve de par le monde s’efforcent d’aller, de façons diverses, au-devant de l’inquiétude du cœur humain en proposant des voies, c’est-à-dire des doctrines, des règles de vie et des rites sacrés. L’Église catholique ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions. Elle considère avec un respect sincère ces manières d’agir et de vivre, ces règles et ces doctrines qui, quoiqu’elles diffèrent sous bien des rapports de ce qu’elle-même tient et propose, cependant reflètent souvent un rayon de la vérité qui illumine tous les hommes.

Christianisme. Vatican II, Nostra Aetate

Teachings of Sun Myung Moon

Although different religions have different names for God and different ways of worshipping Him, the central Being worshipped by each religion is the one and only God. (140:11, February 1, 1986)

All people know Jesus, Buddha, Confucius and Muhammad as the founders of the world’s great religions. We revere them as the guides of humankind. There can be no objection to believing their teachings.

Why should people follow them? They came to this world as our guides. Each takes responsibility for one religion and guides his people to advance toward the summit. When they reach the summit and find that they are only on a low peak among a great range of mountains, these founders will lead them to another trail, and then another, as they advance upward towards the highest summit. God does not choose only the path to the summit from the East. If God did, people from the West who cannot come around to the East would have no path. Therefore, God established religions in every direction—East, West, South and North—and revealed the major routes to reach to the peak from each direction. On the way, they each absorbed numerous peoples, as God furthered their progress towards one unified world.

(81:181-82, December 28, 1975)

 

All four great founders of religion were centered on God. They were not their own lords, for above each was God, their Lord. God is above Jesus; likewise God is above Buddha, Confucius and Muhammad. These men knew God; that is why they could become the founders of religion. That is why they taught a common message—that message was one of righteousness, peace and justice. They worked to spread that message and to establish a world of goodness. They all lived many centuries ago, yet their teachings guide people to the present day. (130:146-47, January 8, 1984)

There are numerous religions on the earth today. God needed to set up different religions in order to gather the peoples scattered all over the world. Each people has a religion suited to its distinct history, circumstance, cultural background and customs, yet these religions are all headed towards one goal. They are like the streams of a single river. As you go downstream, the number of streams decreases as they merge into larger and larger tributaries, until finally they merge into a single great river. Likewise, all the religions are to unite as they flow towards the place where they can capture God’s love; there they will stay. (23:125, May 18, 1969)

Religion provides training as we seek for God’s love and ideal. The world’s religions were given different responsibilities to raise people level by level back to the original state. (87:177, June 2, 1976)

The world in which we live is not the world of goodness; it is a fallen world where evil holds sway. Hence, many barriers block our relationship with the God of goodness. To remove these barriers, God needs human beings to play a mediating role. Therefore, throughout history and all over the world, God has been developing movements based on religion to transform this evil world to the world of goodness.

Among every people of the world, God developed a religion suitable to its unique culture and customs. God expanded the scope of these religions according to their suitability, from local beliefs to worldwide faiths. Today these religious roots have spawned four great civilizations: Christian civilization, Islamic civilization, Indian [Hindu] civilization, and the Far Eastern civilization rooted in Confucianism, Buddhism and Taoism.

Looking at the world today, what would be God’s wish? His desire is that these four religions not remain separate; He would unite them and present one religion on the world stage. That religion should represent God’s true Will to the world. (113:313, May 10, 1981)

There is not a single person whom Thou hast not touched, or country that Thou hast not guided in hope. Thou hast been leading all peoples, transcending national borders, to the present point on the path to the original world, Thine eternal ideal. (76:86-87, February 1, 1975)

 

Les Enseignements de Sun Myung Moon

Bien que les différentes religions utilisent des noms différents pour Dieu et Le vénèrent de diverses manières, l'Être central vénéré par chaque religion est l'unique et le seul Dieu. (140.11, le 1er février 1986)

Tous les êtres humains connaissent Jésus, Bouddha, Confucius et Muhammad, en tant que fondateurs des grandes religions du monde. Nous les respectons en tant que guides de l'humanité. Le fait de croire à leur enseignement ne soulève aucune objection.

Pourquoi les gens devraient-ils les écouter ? Ce sont les guides de ce monde. Chacun d'eux a pris la responsabilité de représenter une religion et a accompagné son peuple dans sa progression vers le sommet. Lorsqu'ils atteignent le sommet et se rendent compte qu'ils ne sont parvenus que sur un petit sommet dans une chaîne de montagnes, ces fondateurs les guident vers une autre piste, puis encore une autre au fur et à mesure qu'ils progressent vers le plus haut sommet. Dieu ne choisit pas uniquement la voie qui mène vers le sommet à partir de l'Orient. Si Dieu procédait ainsi, les peuples d'Occident incapables de se rendre en Orient, n'auraient pas de voie à suivre. Dieu a donc instauré des religions dans toutes les directions, l'est, l'ouest, le sud et le nord, et Il a révélé les voies principales de chaque direction pour accéder au sommet. Sur le chemin, ils rassemblent de nombreux peuples, tandis que Dieu les fait progresser vers un monde unifié. (81.181-82, le 28 décembre 1975)

Les quatre grands fondateurs de religion étaient centrés sur Dieu. Ils n'étaient pas leur propre seigneur, car au-dessus de chacun d'eux se trouvait Dieu, leur Seigneur. Dieu est au-dessus de Jésus, de même que Dieu est au-dessus de Bouddha, de Confucius et de Muhammad. Ces hommes connaissaient Dieu ; c'est pourquoi ils ont pu devenir les fondateurs de religions et ont enseigné un message commun, celui de la droiture, de la paix et de la justice. Ils ont œuvré afin de répandre ce message et d'établir un monde du bien. Ils ont tous vécu il y a plusieurs siècles et pourtant, leur enseignement a guidé les gens jusqu'à nos jours. (130.146-47, le 8 janvier 1984)

Il existe actuellement de nombreuses religions sur la terre. Dieu a dû fonder différentes religions pour rassembler les peuples dispersés à travers le monde. Chaque peuple dispose d'une religion qui correspond à sa propre histoire, à sa situation, à son passé culturel et à ses habitudes particulières, mais elles ont toutes un but unique. Elles sont comme les rivières d'un même fleuve. Vers l'aval, le nombre de cours d’eau décroît au fur et à mesure qu'ils se déploient en affluents de plus en plus larges, jusqu’à ne plus faire qu'un vaste fleuve. De la même manière, toutes les religions doivent s'unir en s’acheminant vers l'endroit où elles pourront capter l'amour de Dieu et y demeurer. (23.125, le 18 mai 1969)

La religion contribue à former l’humanité dans sa recherche de l'amour et de l'idéal de Dieu. Les religions ont la responsabilité d’élever l’être humain progressivement à l’état originel. (87.177, le 2 juin 1976)

Le monde dans lequel nous vivons n'est pas un monde de bonté mais un monde déchu où le mal nous maintient sous sa domination. En conséquence, de nombreux obstacles bloquent notre relation avec le Dieu de bonté. Pour surmonter ces obstacles, Dieu a besoin d’êtres humains qui jouent le rôle de médiateurs. Ainsi, tout au long de l'histoire et partout dans le monde, Dieu a développé des mouvements basés sur la religion avec pour objectif de transformer ce monde du mal en un monde du bien.

Au sein de chaque peuple existant dans le monde, Dieu a instauré une religion correspondant à sa culture et ses coutumes propres. Dieu a étendu l'éventail de ces religions en fonction de leur adéquation, de croyances locales à des confessions mondiales. Aujourd'hui, ces racines religieuses ont produit quatre grandes civilisations : chrétienne, islamique, indienne et extrême orientale, qui tire ses racines du confucianisme, du bouddhisme et du taoïsme.

En observant le monde actuel, quel serait le désir de Dieu ? Il ne voudrait pas que ces quatre religions soient séparées. Il souhaiterait les unir et présenter une seule religion de niveau mondial, qui présenterait au monde la véritable volonté de Dieu. (113.313, le 10 mai 1981)

Il n'est pas une seule personne que Tu n'aies touchée, ou de pays que Tu n'aies guidé avec espoir. Tu as continué à conduire tous les peuples, transcendant les frontières nationales, jusqu'ici, sur la voie du monde originel, Ton idéal éternel. (76.86-87, le 1er février 1975)

 


 

UPF VIDEO (sous-titres F/Untertitel D/sottotitoli I)

Formation des Ambassadeurs de paix

Agenda

December 2021
S M T W T F S
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1
Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com