Le thème de cette semaine, “Renaître par Jésus Christ et le Saint Esprit" situé dans le cadre du sous-chapitre «Nouvelle naissance» a été examiné selon des textes  du christianisme et de Sun Myung Moon. 
Que veut dire renaître? Comment comprendre une telle naissance? 
 
This week's theme, “Rebirth through Jesus and the Holy Spirit” falls under the subchapter “Rebirth”. It was examined through texts from Christianity and Sun Myung Moon. 
What does rebirth mean? How can such a rebirth be understood?
 
L'enregistrement est accessible sous ce lien.

3. Rebirth through Jesus and the Holy Spirit

When the day of Pentecost had come, they were all together in one place. And suddenly a sound came from heaven like the rush of a mighty wind, and it filled all the house where they were sitting. And there appeared to them tongues as of fire, distributed and resting on each one of them. And they were all filled with the Holy Spirit and began to speak in other tongues, as the Spirit gave them utterance...

And Peter said to them, “Repent, and be baptized every one of you in the name of Jesus Christ for the forgiveness of your sins; and you shall receive the gift of the Holy Spirit. For the promise is to you and to your children and to all that are far off, every one whom the Lord our God calls to him.”

Acts 2.1-4, 38-39

 

We ourselves were once foolish, disobedient, led astray, slaves to various passions and pleasures, passing our days in malice and envy, hated by men and hating one another; but when the goodness and loving kindness of God our Savior appeared, he saved us, not because of deeds done by us in righteousness, but in virtue of his own mercy, by the washing of regeneration and renewal in the Holy Spirit, which he poured out upon us richly through Jesus Christ our Savior, so that we might be justified by his grace and become heirs in hope of eternal life.

Titus 3.3-7

 

The Spirit and the Bride say, “Come.” And let him who hears say, “Come.” And let him who is thirsty come, let him who desires take the water of life without price.

Revelation 22.17

 

Truly, truly, I say to you, unless you eat the flesh of the Son of man and drink his blood, you have no life in you; he who eats my flesh and drinks my blood has eternal life, and I will raise him up at the last day. For my flesh is food indeed, and my blood is drink indeed. He who eats my flesh and drinks my blood abides in me, and I in him. As the living Father sent me, and I live because of the Father, so he who eats me will live because of me. This is the bread, which came down from heaven, not such as the fathers ate and died; he who eats this bread will live for ever.

John 6.53-58

 

3. Renaître par Jésus et le Saint Esprit

Quand le jour de la Pentecôte arriva, ils se trouvaient réunis tous ensemble. Tout à coup il y eut un bruit qui venait du ciel comme le souffle d'un violent coup de vent : la maison où ils se tenaient en fut toute remplie ; alors leur apparurent comme des langues de feu qui se partageaient et il s'en posa sur chacun d'eux. Ils furent tous remplis d'Esprit Saint et se mirent à parler d'autres langues, comme l'Esprit leur donnait de s'exprimer…

Pierre leur répondit : « Convertissez-vous : que chacun de vous reçoive le baptême au nom de Jésus Christ pour le pardon de ses péchés, et vous recevrez le don du Saint Esprit. Car c'est à vous qu'est destinée la promesse, et à vos enfants ainsi qu'à tous ceux qui sont au loin, aussi nombreux que le Seigneur notre Dieu les appellera. »

Christianisme. Actes 2.1-4, 38-39

Car nous aussi, autrefois, nous étions insensés, rebelles, égarés, asservis à toutes sortes de désirs et de plaisirs, vivant dans la méchanceté et l'envie, odieux et nous haïssant les uns les autres. Mais lorsque se sont manifestés la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes, il nous a sauvés non en vertu d'œuvres que nous aurions accomplies nous-mêmes dans la justice, mais en vertu de sa miséricorde, par le bain de la nouvelle naissance et de la rénovation que produit l'Esprit Saint. Cet Esprit, il l'a répandu sur nous avec abondance par Jésus Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, selon l'espérance, héritiers de la vie éternelle.

Christianisme. Tite 3.3-7

L'Esprit et l'épouse disent : Viens ! Que celui qui entend dise : Viens ! Que celui qui a soif vienne, Que celui qui le veut reçoive de l'eau vive, gratuitement.

Christianisme. Apocalypse 22.17

Jésus leur dit alors : « En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez pas la chair du Fils de l'homme et si vous ne buvez pas son sang, vous n'aurez pas en vous la vie. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraie nourriture, et mon sang vraie boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui. Et comme le Père qui est vivant m'a envoyé et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mangera vivra par moi. Tel est le pain qui est descendu du ciel : il est bien différent de celui que vos pères ont mangé ; ils sont morts, eux, mais celui qui mangera du pain que voici vivra pour l'éternité. »

Christianisme. Jean 6.53-58

Teachings of Sun Myung Moon

We are reborn through the path of love. It begins when we yearn for Jesus and the Holy Spirit. The Holy Spirit is the Bride, and the resurrected Jesus is the Bridegroom. They are our spiritual parents, and their love is the basis of our rebirth. As conception and birth originate in the love between a woman and a man, we are reborn through the love of Jesus and the Holy Spirit as they become one. Once we receive the grace of the Holy Spirit, we naturally feel great affection and yearning for Jesus. This is the work of the Holy Spirit, moving our hearts to welcome Jesus the Bridegroom. When we are spiritually united with them, rejoicing in that state of oneness, we can regain the lost standard of original love. That is the experience of rebirth in Christianity. According to the Principle, in that moment we are resurrected to new life. (October 13, 1970)

 

Jesus gives the bridegroom’s love and the Holy Spirit gives the bride’s love: that love must become my bone and flesh. That is, as Jesus said, “I am in you and you are in me.” Unless this foundation of heart-felt love is established, there is no rebirth. People easily say, “You must be born again,” but in fact, to be reborn you need to love Jesus more than anyone else. Satan’s dominion over humankind is based on his false love, so unless your love centered on God surpasses any human love in the fallen world, there is no way for you to connect to God. (114:28, May 14, 1981)

 

Christianity began from Jesus’ blood on the cross. Why is Jesus’ blood so meaningful? Jesus came as the True Father. Jesus’ blood signifies the blood of the perfected father, with no trace of the Fall. However, can a father alone bequeath a lineage? Not without a mother! That is why the goal of the Old Testament was to have the Marriage of the Lamb. (193:57, August 20, 1989)

 

In Christianity, the Holy Spirit has been taking the role of mother. We are born again on the spiritual level through the mother, the Holy Spirit, and the father’s spirit, Jesus’ spirit.

Of course, we were born from our mother’s womb. However, even beyond the womb, our life originated from our father’s seed. Hence, while going back to the mother’s womb exchanges the false lineage for the true lineage, it does not yet give us the father’s seed.

Therefore, Christians have been longing for the True Father, who appears as the Second Coming of the Lord. He is the origin of new life. As Adam before the Fall already held in his body the seed of his children, the True Father holds within His body the seed that will bear fruit as the sons and daughters of God. (55:117-18, April 1, 1972)

 

Les enseignements de Sun Myung Moon

Nous renaissons par le chemin de l’amour. Il commence lorsque nous aspirons à Jésus et au Saint-Esprit. Le Saint-Esprit est l’épouse et Jésus ressuscité est l’époux. Ils sont nos parents spirituels et leur amour est la base de notre nouvelle naissance. Comme la conception et la naissance trouvent leur origine dans l’amour entre une femme et un homme, nous renaissons par l’amour de Jésus et du Saint-Esprit lorsqu’ils ne font qu’un. Une fois que nous avons reçu la grâce du Saint-Esprit, nous ressentons naturellement une grande affection et un grand désir pour Jésus. C’est l’œuvre du Saint-Esprit qui nous pousse à accueillir Jésus l’Époux. Lorsque nous sommes spirituellement unis à eux, nous réjouissant de cet état d’unité, nous pouvons retrouver la norme perdue de l’amour originel. C’est l’expérience de la nouvelle naissance dans le christianisme. Selon le Principe, à ce moment-là, nous sommes ressuscités à une nouvelle vie. (13 octobre 1970)

Jésus donne l’amour de l’époux et le Saint-Esprit donne l’amour de l’épouse, cet amour doit devenir mes os et ma chair. Ce qui signifie comme l’a dit Jésus : « Je suis en vous et vous êtes en moi. » Si ce fondement d’amour ressenti dans le cœur n’est pas réalisé, il n’y a pas de nouvelle naissance. Les gens disent facilement : « Vous devez naître à nouveau », mais pour cela, vous devez aimer Jésus plus que tout autre personne. La domination de Satan sur l’humanité est basée sur son amour faux, par conséquent à moins que votre amour centré sur Dieu ne surpasse tout amour humain dans le monde déchu, il n’existe aucun moyen de vous connecter à Dieu. (114.28, le 14 mai 1981)

Le christianisme a commencé avec le sang de Jésus sur la croix. Pour quelle raison le sang de Jésus a-t-il une telle signification ? Jésus est venu comme le Vrai Père. Le sang de Jésus signifie qu’il s’agit du sang du Père parfait, sans aucune trace de la chute. Cependant, un père peut-il seul léguer un lignage ? Pas sans une mère ! C’est pourquoi l’objectif de l’Ancien Testament était de pouvoir célébrer les noces de l’Agneau. (193.57, le 20 août 1989)

Dans le christianisme, le Saint-Esprit a pris le rôle de la mère. Nous naissons à nouveau au niveau spirituel grâce à la mère, le Saint-Esprit, et l’esprit du père, l’esprit de Jésus. Bien entendu, nous naissons de l’utérus de notre mère, mais au-delà de l’utérus, notre vie tire son origine de la semence de notre père. Par conséquent, le retour dans le ventre de la mère, qui échange le faux lignage contre le vrai, ne pourvoit pas encore la semence du père.

En conséquence, les chrétiens ont aspiré à découvrir le Vrai Père qui apparaît comme la seconde venue du Seigneur. Il est l’origine de la vie nouvelle. De même qu’Adam, avant la chute, contenait dans son corps la semence de ses enfants, le Vrai Père contient dans son corps la semence dont les fruits seront les fils et filles de Dieu. (55.117-18, le 1er avril 1972)