Le thème de cette semaine“Renaître exige d’éliminer l’ancien ego" s'est situé dans le cadre du sous-chapitre «Nouvelle naissance». Il a été examiné selon des textes du Nouveau testament, du livre de Mormon, de la Foi Baha'ie et de Sun Myung Moon. Les questions ont été: Comment éliminer l’ancien ego? Quels exemples trouve-t-on dans la société? 
 
 
Like every Sunday, I invite you to read and reflect on the texts of World Scripture in the InterPlus Sharing bilingual French and English from 5 to 6pm. This week's theme, “Rebirth requires cutting off the old self” falls under the subchapter “Rebirth”. It was examined through texts from the New Testament, the Book of Mormon, the Baha'i Faith and the teachings of Sun Myung Moon. The questions were: How can we cut off the old self? What examples can be found in society?
 
L'enregistrement est accessible sous ce lien.

Rebirth

Jesus said, “You Must be born anew.” Rebirth in Christ transforms a worldly person into a child of God. He or she now experiences an intimacy with God and has the indwelling spirit of Christ. The reason why people must be born a second time, according to Father Moon, lies in the human Fall. The Fall’s negative effects, experienced in every generation, derives from its corruption of the lineage of the human race at its root. Through the fall, Satan was able to usurp God and occupy the position of humanity’s false father. To break the devil’s persistent hold over human life, we must be born again as children of God. For this purpose, God sent the Messiah, a man without sin, representing the Father, and the holy spirit, representing the Mother. Out of their love we can be born anew.

In eastern religions, to enter the path of the spiritual aspirant is often understood as a second, spiritual birth. In Hinduism and Buddhism, people become “twice-born” by receiving religious instruction. Their biological parents brought them forth into a world of the senses, but after their second, spiritual, birth their life is now grounded in the Dharma. Father Moon, however, treats rebirth as a specifically Christian doctrine, one that applies strictly to the work of the Messiah to sever us from the lineage of sin. He would regard the broader concept of spiritual conversion through instruction in religious truth under the concept of resurrection.

Father Moon also speaks of the conditions to be made in order to receive rebirth: repentance and renouncing worldly ways. Thus, he also likens the process of rebirth to engrafting: before attaching the new shoot, first the arborist cuts off the old branches; likewise we must deny ourselves and cut off everything false. Then we receive the new shoot containing the life and love of God. if the tree is properly pruned, that new shoot will produce new fruit and propagate God’s lineage. thus, although rebirth is a gift from above, it requires responsibility and dedication on the part of its recipients.

Nouvelle naissance

Jésus a dit : « Vous devez naître de nouveau. » La nouvelle naissance en Christ transforme une personne de ce monde en enfant de Dieu. Cette personne fait désormais l’expérience d’une intimité avec Dieu et possède l’esprit du Christ en elle. La raison pour laquelle les personnes doivent naître une deuxième fois selon Sun Myung Moon repose dans la chute humaine. Les effets négatifs de la chute, vécus par chaque génération, dérivent de la corruption du lignage de la race humaine à sa racine. À travers la chute, Satan a pu usurper le rôle de Dieu et occuper la position de faux père de l’humanité. De manière à briser l’emprise persistante du diable sur la vie humaine, il nous faut renaître en tant qu’enfants de Dieu. Dans ce but, Dieu a envoyé le Messie, un homme sans péché représentant le Père et le Saint-Esprit représentant la Mère. C’est sur la base de leur amour que nous pouvons naître de nouveau.

Dans les religions orientales, le fait d’emprunter la voie de l’aspirant spirituel est souvent considéré comme une deuxième naissance spirituelle. Dans l’hindouisme et le bouddhisme, les personnes deviennent des personnes « deux fois nées » en recevant une instruction religieuse. Leurs parents biologiques les ont fait naître dans un monde des sens, mais après leur deuxième naissance spirituelle, leur vie est désormais enracinée dans le Dharma. Sun Myung Moon estime cependant que la renaissance fait partie d’une doctrine spécifiquement chrétienne, une doctrine qui s’applique strictement à l’œuvre du Messie qui consiste à nous couper du lignage du péché. Il placerait le concept de conversion spirituelle, au sens large, à travers l’instruction de la vérité religieuse sous le concept de la résurrection.

Sun Myung Moon évoque également les conditions qui doivent être faites pour bénéficier d’une nouvelle naissance, à savoir le repentir et le renoncement aux habitudes de ce monde. Ainsi, il compare aussi le processus de la nouvelle naissance à la greffe. Avant de placer la nouvelle pousse l’arboriste commence par couper les anciennes branches, nous devons de la même manière renoncer à nous-mêmes et couper tout ce qui est faux. Ensuite, nous recevons la nouvelle pousse qui contient la vie et l’amour de Dieu. Si l’arbre est correctement taillé, cette nouvelle pousse produira un nouveau fruit et propagera le lignage de Dieu. Ainsi, bien qu’une nouvelle naissance soit un don qui vient d’en haut, il requiert une responsabilité et une dévotion de la part de ses bénéficiaires.

2. Rebirth Requires Cutting Off the Old Self

 

All who are led by the Spirit of God are sons of God. For you did not receive the spirit of slavery to fall back into fear, but you have received the spirit of sonship. When we cry, “Abba! Father!” it is the Spirit himself bearing witness with our spirit that we are children of God, and if children, then heirs, heirs of God and fellow heirs with Christ, provided we suffer with him in order that we may also be glorified with him.

Romans 8.14-17

 

For the natural man is an enemy to God, and has been from the fall of Adam, and will be, forever and ever, unless he yields to the enticings of the Holy Spirit, and puts off the natural man and becomes a saint through the atonement of Christ the Lord, and becomes as a child, submissive, meek, humble, patient, full of love, willing to submit to all things which the Lord sees fit to inflict upon him, even as a child submits to his father.

Book of Mormon, Mosiah 3.19 (Latter-day Saints)

 

These same people, though wrapped in all these veils of limitation, and despite the restraint of such observances, as soon as they drank the immortal

draught of faith, from the cup of certitude, at the hand of the Manifestation of the All-glorious, were so transformed that they would renounce for his sake their kindred, their substance, their lives, their beliefs, yea, all else save God! So overpowering was their yearning for God, so uplifting their transports of ecstatic delight, that the world and all that is therein faded before their eyes into nothingness. Have not this people exemplified the mysteries of rebirth?

Book of Certitude 155 (Baha’i Faith)

 

 

2. Renaître exige d’éliminer l’ancien ego

En effet, ceux-là sont fils de Dieu qui sont conduits par l'Esprit de Dieu : vous n'avez pas reçu un esprit qui vous rende esclaves et vous ramène à la peur, mais un Esprit qui fait de vous des fils adoptifs et par lequel nous crions : Abba, Père. Cet Esprit lui-même atteste à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Enfants, et donc héritiers : héritiers de Dieu, cohéritiers de Christ, puisque, ayant part à ses souffrances, nous aurons part aussi à sa gloire.

Christianisme. Romains 8.14-17

Car l’homme naturel est ennemi de Dieu, et l’est depuis la chute d’Adam, et le sera pour toujours et à jamais, à moins qu’il ne se rende aux persuasions de l’Esprit-Saint, et ne se dépouille de l’homme naturel, et ne devienne un saint par l’expiation du Christ, le Seigneur, et ne devienne semblable à un enfant, soumis, doux, humble, patient, plein d’amour, disposé à se soumettre à tout ce que le Seigneur juge bon de lui infliger, tout comme un enfant se soumet à son père.

Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Livre de Mormon, Mosiah 3.19

Ces mêmes personnes, bien qu’enveloppées de tous ces voiles de restrictions, et malgré la contrainte des rituels, dès qu'elles ont bu le breuvage immortel de la foi, de la coupe de la certitude, des mains de la Manifestation du Tout-Glorieux, étaient tellement transformées qu'elles renonçaient pour lui à leur parenté, à leur substance, à leur vie, à leurs croyances, oui, à tout le reste sauf à Dieu ! Leur désir pour Dieu était si puissant, leur passion pour des joies extatiquessi édifiante, que le monde et tout ce qui s'y trouve, sous leurs yeux, s'évanouissait dans le néant. Ce peuple n'a-t-il pas illustré les mystères de la nouvelle naissance ?

Foi Baha’ie. Livre de la Certitude

Teachings of Sun Myung Moon

We cannot be born again unless we deny our fallen selves. (244:100, January 31, 1993)

 

Christianity teaches that we cannot be saved unless we receive the Holy Spirit. We come before God when the Holy Spirit visits us and connects us with the Savior. The Holy Spirit comes to bring us to Heaven, to the God of goodness. But before we can receive it, first we must repent. (99:75, September 1, 1978)

 

Resurrection may be defined as the process of being restored from the death caused by the Fall to life, from the realm of Satan’s dominion to the realm of God’s direct dominion, through the providence of restoration. Accordingly, whenever we repent of our sins and rise to a higher state of goodness, we are resurrected to that degree. (Exposition of the Divine Principle, Resurrection 1.3)*

While this is not specifically a passage about rebirth, it conveys the notion of a step-wise process of spiritual growth that can comprehend these texts about “rebirth” in other religions. For more of this passage, see the section Resurrection (below).

 

Father! Because we were born from evil,
we must be born again to goodness.
The destiny of having to be born twice is a very miserable one.
Isn’t living as a stepchild very regrettable even in the world?
Yet we are not even at the level of stepchildren;
having been born as children of the enemy we must find our Original Parents, but the path is never a smooth one.
Therefore, we receive countless attacks from Satan’s spears, swords and arrows. We must cut the ties that bind our bodies and go forth.
We must confront the people that bind us and cut their ties,
whether with our teeth or with our strength. (27:161, December 7, 1969)

 

Les enseignements de Sun Myung Moon

Nous ne pouvons naître à nouveau si nous ne renions pas notre nature déchue. (244.100, le 31 janvier 1993)

Le christianisme enseigne que nous ne pouvons être sauvés sans recevoir le Saint-Esprit. Nous nous présentons devant Dieu quand le Saint-Esprit nous touche et nous relie au sauveur. Le Saint-Esprit vient pour nous mener au royaume céleste, au Dieu de bonté. Mais avant de le recevoir, nous devons nous repentir. (99.75, le 1er septembre 1978)

On peut définir ainsi la résurrection : c’est le processus qui ramène une personne de la mort causée par la chute à la vie, c’est-à-dire de la sphère de la domination de Satan à celle du règne direct de Dieu, grâce à la providence de la restauration. Ainsi, quand nous nous repentons de nos péchés et atteignons un niveau plus élevé dans le bien, nous ressuscitons au même degré. (Présentation du Principe divin, Résurrection 1.3*)

*Bien que ce passage ne traite pas spécifiquement de la nouvelle naissance, il transmet la notion d'un processus de croissance spirituelle par étapes qui permet de comprendre les textes sur la « nouvelle naissance » dans d'autres religions. Pour plus de détails sur ce passage, voir la section Résurrection (ci-dessous).

Père ! Étant donné que nous sommes nés du mal,

Nous devons naître à nouveau dans la bonté.

La destinée nous obligeant à naître deux fois est bien misérable. Vivre en tant qu’enfant d’un autre lit n’est-il pas regrettable, y compris dans ce monde ?

Pourtant, nous ne sommes même pas au niveau de beaux-enfants ; Étant nés comme des enfants de l’ennemi, nous devons trouver nos parents originels,

Mais le chemin n’est jamais un chemin facile.

Ainsi, nous recevons d’innombrables attaques provenant des lances, des épées et des flèches de Satan. Nous devons rompre les liens qui enchaînent nos corps et aller de l’avant. Il nous faut confronter les personnes qui nous maintiennent et rompre leurs liens, Soit avec nos dents ou de toutes nos forces. (27.161, le 7 décembre 1969)

UPF VIDEO (sous-titres F/Untertitel D/sottotitoli I)

Formation des Ambassadeurs de paix

Agenda

September 2021
S M T W T F S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com