Le thème de cette semaine, "Restaurer en retournant à l'état initial", se situe dans le cadre du sous-chapitre «Renversement et restauration ». Il a été examiné selon des textes du taoïsme, du bouddhisme, du confucianisme, du judaïsme, du christianisme et de Sun Myung Moon. Comment retourner à l’état initial? Dans quelle mesure les Écritures nous aident-elles à comprendre ce qu’est l’état initial? Dans quelle mesure nous rendons-nous compte de la différence entre notre état et l'état initial? 
 
L'enregistrement est accessible sous ce lien.

Renversement et restauration

Le salut est quelquefois dépeint comme un grand renversement. Il prévoit le jour où Dieu agira pour retourner l’ordre existant politique et social lorsque les riches et les puissants ne domineront plus ceux qui sont honnêtes et qui ont la crainte de Dieu. Intérieurement, il donne la perception que la voie qui mène vers Dieu va à l’inverse de celle du monde. Une personne éclairée admet qu’elle doit inverser son orientation à cent quatre-vingts degrés. Les Écritures font allusion à ce bouleversement intérieur comme le fait de mourir à soi-même pour vivre vraiment, rechercher la pénombre pour découvrir la lumière et rabaisser sa personne pour devenir important.

Ce processus aboutit au concept du salut en tant que restauration. La restauration fait référence au fait de se débarrasser de ses mauvaises habitudes, de ses modes de penser, de ses comportements et des relations sociales qui se sont corrompues et ont dévié de la voie correcte. C’est un retour à l’origine, destiné à restaurer le chemin de vie originel, en conformité avec les vrais principes et objectifs de Dieu. Ce thème de retour à l’origine est particulièrement important dans la doctrine bouddhiste de « l’origine dépendante » (Paticcasamuppada), qui n’est pas simplement une loi de causalité mais plus exactement la perception que tout ce qui conduit à une chute doit être inversé.

Sun Myung Moon a longuement débattu de ce sujet, dans le cadre de l’enseignement de la « restauration par l’indemnité ». L’indemnité au sens large implique que l’on corrige ses fautes en empruntant un cours opposé. Elle commence par une transformation du caractère, en passant de l’égocentrisme à l’altruisme. Elle s’étend aux relations, allant du paiement en restitution d’un crime jusqu’à faire amende honorable pour un abus de confiance comprenant qu’il est de ma responsabilité de restaurer l’harmonie avec mon frère, même si à l’origine je n’avais pas causé le problème. Le processus aboutit à une restauration totale, à savoir le renversement du péché originel qui s’est produit au moment de la chute.

  1. Le grand renversement

  2. Restaurer en inversant la direction

  3. Restaurer en retournant à l’état initial

    Si vous souhaitez dénouer un nœud, vous devez d'abord comprendre comment il a été noué.

    Bouddhisme. Sruangama Sûtra

    Les êtres sensibles souhaitent retourner à leur origine où leur nature sera en parfaite unité.

    Bouddhisme. Sruangama Sûtra

    C'est comme si un homme, voyageant à travers la forêt, à travers le grand bois, voyait une route ancienne que suivaient des hommes d'autrefois… Et cet homme fait savoir au prince: « Mon seigneur, en parcourant la forêt, j'ai vu une voie ancienne, une route ancienne que suivaient des hommes d'autrefois. En la longeant, j’ai vu les ruines d’une ville antique, un ancien domaine de prince, où habitaient des hommes d’autrefois qui avaient des jardins, des bosquets, des étangs, des fondations de murs, un bel endroit. Seigneur, restaure cette ville. » Le prince ou son ministre restaure alors la ville pour qu'elle devienne prospère et florissante, peuplée et grouillante de gens qui prospèrent et atteignent la vieillesse. J’ai vu une voie ancienne, une route ancienne, que suivaient les hommes totalement éveillés des anciens temps.

    Bouddhisme. Samyutta Nikâya ii.106

    Le Maître dit : « Pour pratiquer la vertu suprême, il faut se dominer et rétablir les rites. Qui pourrait un jour se dominer et rétablir les rites verrait le monde entier s’incliner devant sa vertu suprême. »

    Confucianisme.Entretiens 12.1.1

    Connaître ces deux lois fournit règle et modèle, les observer toujours, vertu mystérieuse, vertu profonde et spacieuse, selon qui tout chemine jusqu’à faire retour à la grande harmonie.

    Taoïsme.Tao-tê-king 65

    En effet, puisque la mort est venue par un homme, c'est par un homme aussi que vient la résurrection des morts : comme tous meurent en Adam, en Christ tous recevront la vie[1].

    Christianisme. 1 Corinthiens 15.21-22

    Pourquoi les idolâtres sont-ils lascifs ? Parce qu’ils ne se trouvaient pas au Mont Sinaï. Car quand le serpent est venu sur Ève, il a injecté de la concupiscence en elle ; en ce qui concerne les Israélites qui se tenaient au Mont Sinaï, leur concupiscence les a quittés ; mais les idolâtres qui ne se trouvaient pas au Mont Sinaï n’ont pas perdu leur concupiscence[2].

    Judaïsme. Talmud, Chabbat 145b-46a

    Dans les temps à venir, le Saint béni soit-Il les guérira de cette plaie [la faute d’Adam]. Il soignera les maux du monde.

    Judaïsme. Midrach, Genèse Rabba 10.4

      

    Les enseignements de Sun Myung Moon

    La voie de la restauration consiste à retourner à l’origine. En conséquence, vous ne pouvez retourner à l’origine si vous ne réalisez pas la condition d’indemnité requise. Ce sont les êtres humains et non Dieu qui établissent la condition d’indemnité. Pour qu’une personne malade guérisse, elle doit prendre des médicaments, aussi amères soient-ils. La vraie médecine est une médecine amère. Accomplir une condition d’indemnité équivaut à prendre des médicaments désagréables ; c’est un travail pénible. Mais sans établir de condition d’indemnité, on ne peut emprunter le chemin de la restauration. (92.254-55, le 18 avril 1977)

    Comment pouvons-nous être recréés en tant qu’enfants de Dieu ? Il n’y a qu’un seul moyen : en faisant marche arrière, c’est-à-dire avant les nombreuses générations de nos ancêtres, avant la chute d’Adam et Ève, et en revenant vers Dieu à travers la porte des Vrais Ancêtres. (96.40, le 1er janvier 1978)

    Adam et Ève ont emprunté une voie qui les mena à la noyade. Par conséquent, tous les êtres humains déchus sont semblables à des noyés. Ils sont incapables de se sauver eux-mêmes, quelqu’un doit venir et résoudre le problème à leur place. Nous qui sommes appelés pour mener à bien cette tâche devons aller à la racine du problème et le résoudre là. (248.149, le 1er août 1993)

    Lors de la chute, les êtres humains désobéirent à la parole de Dieu et se rebellèrent contre Lui. Ils furent ainsi subjugués par les mensonges de Satan. Une fois unis à Satan, les êtres humains reçurent sa nature et son amour au lieu de recevoir la nature et l’amour de Dieu.

    Pour être restauré en tant qu’être humain originel, il faut inverser le processus de la chute. Cette fois, nous devons nous séparer de Satan, atteindre Dieu que nous avions perdu et obéir à Sa parole. Nous pourrons ainsi recevoir la nature de Dieu et Son amour. (88.208, le 18 septembre 1976)

    Père ! Toutes les situations de l’histoire sont nouées en nous aujourd’hui.

    Nous prions et souhaitons que Tu dénoues tous ces liens en nous connectant au Centre de libération. (1.345-46, le 30 décembre 1956)

     

     

    [1]1 Corinthiens 15.21-22: Ce passage et les textes suivants du judaïsme décrivent le salut comme un renversement de la chute humaine, qui a amené la mort et le péché dans le monde.

    [2]Shabbat 145b-146a: Il est entendu que les Israélites qui se tenaient au Mont Sinaï incluent tous les Juifs, quels que soient l’endroit ou l’époque où ils vivent.

UPF VIDEO (sous-titres F/Untertitel D/sottotitoli I)

Formation des Ambassadeurs de paix

Agenda

September 2021
S M T W T F S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com