L'étude de la llibération universelle a débuté par le nouveau Testament dont l’exégèse a été faite par Jacques Villoz et Rado Stantchev. Ensuite, le Rabin Kevin De-Carli a interprété le passage fascinant sur les étincelles d’Israël Baal Shem Tov. Enfin, 4 passages de Sun Myung Moon et l’introduction au thème de la libération ont été lus et ont donné lieu à diverses interventions enrichissantes. 4 jeunes étaient de la partie et c’est toujours un plaisir de voir le « Plus » d’InterPlus se concrétiser non seulement par la variété de fois et de nations représentées, mais aussi par la présence inter-générationnelle. Des participants de Belgique et du Canada ont magnifiquement soutenu ceux de France et de Suisse. 

L'enregistrement est accessible sous facebook: https://www.facebook.com/1338745676236211/videos/212716013411218

La libération

La liberté spirituelle vécue par les personnes qui sont délivrées des entraves des désirs et des attachements liés à ce monde s’appelle la libération (moksha). Il s’agit d’une expérience intérieure qui peut survenir quelles que soient les circonstances extérieures de la personne concernée. Ainsi, le saint est libre en prison, alors que des gens vivant dans le confort et l’opulence peuvent être piégés dans l’horrible esclavage de désirs inassouvis, de dépendances et de relations néfastes. Les Écritures chrétiennes parlent d’une expérience comparable en évoquant la liberté chrétienne.

Mais la libération va au-delà de l’individu. Jésus s’était prononcé sur la libération des prisonniers et sur un royaume de la liberté. Quand des personnes vivent dans un esprit d’amour et de don de soi, elles peuvent être très libres les unes envers les autres. Si chacun, dans une famille ou dans la société apprécie la liberté intérieure d’une vie centrée sur Dieu, il peut vivre et agir alors en toute liberté. En conséquence, Sun Myung Moon enseigne que de libérer les autres élargit notre propre sphère de libération. Cette libération devrait s’étendre et englober les sociétés, les nations, le monde entier et, au-delà, la sphère de Dieu. La doctrine cabaliste juive décrit les actes de libération « d’étincelles divines » résidant dans toutes les choses, étincelles qui peuvent s’élever et rejoindre l’unité divine. La libération de Dieu dépend de la libération humaine enseigne Sun Myung Moon, parce que la souffrance humaine et l’oppression maintiennent Dieu dans des entraves de chagrin et de douleur. Libérer l’humanité, c’est également libérer Dieu et lorsque Dieu sera libéré, l’humanité pourra être vraiment libre.

2. La libération universelle

Il vint à Nazara où il avait été élevé. Il entra suivant sa coutume le jour du sabbat dans la synagogue, et il se leva pour faire la lecture. On lui donna le livre du prophète Esaïe, et en le déroulant il trouva le passage où il était écrit :

L'Esprit du Seigneur est sur moi

parce qu'il m'a conféré l'onction

pour annoncer la Bonne Nouvelle aux pauvres.

Il m'a envoyé proclamer aux captifs la libération

et aux aveugles le retour à la vue, renvoyer les opprimés en liberté,

proclamer une année d'accueil par le Seigneur.

Il roula le livre, le rendit au servant et s'assit ; tous dans la synagogue avaient les yeux fixés sur lui. Alors il commença à leur dire : « Aujourd'hui, cette écriture est accomplie pour vous qui l'entendez[1]. »

Christianisme. Luc 4.16-21

Car la création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu : livrée au pouvoir du néant – non de son propre gré, mais par l'autorité de celui qui l'a livrée, elle garde l'espérance, elle aussi sera libérée de l'esclavage de la corruption, pour avoir part à la liberté et à la gloire des enfants de Dieu. Nous le savons en effet : la création tout entière gémit maintenant encore dans les douleurs de l'enfantement. Elle n'est pas la seule : nous aussi, qui possédons les prémices de l'Esprit, nous gémissons intérieurement, attendant l'adoption, la délivrance pour notre corps.

Christianisme. Romains 8.19-23

Les étincelles saintes qui sont tombées lorsque Dieu a construit et détruit les mondes, l'homme les relèvera et les purifiera, de pierre à plante, de plante à animal, d'animal à être parlant, et il purifiera les étincelles saintes qui sont emprisonnées dans le monde des coquillages (kelippot[2]). C'est le sens fondamental du service de chacun en Israël.

On sait que chaque étincelle qui habite une pierre, une plante ou une autre créature a une silhouette complète avec le nombre complet de membres et de tendons et, lorsqu'elle habite la pierre ou la plante, elle est en prison, ne peut pas étendre ses mains et ses pieds et ne peut pas parler, mais sa tête repose sur ses genoux. Et qui, avec la bonne force de son esprit, est capable de faire jaillir l'étincelle sainte de pierre à plante, de plante à animal, d'animal à être parlant, il le conduit vers la liberté, et aucune libération de captifs n'est plus grande que celle-ci. C'est comme lorsque le fils d'un roi est sauvé de la captivité et amené à son père.

Tout ce que possède un homme, son serviteur, ses animaux, ses outils, tout cela cache des étincelles qui appartiennent aux racines de son âme et qu'il souhaite élever à leur origine.

Toutes les choses de ce monde qui lui appartiennent désirent de toutes leurs forces s'approcher de lui afin que les étincelles de sainteté qui sont en elles soient élevées par lui.

L'homme les mange, l'homme les boit, l'homme les utilise ; ce sont les étincelles qui habitent dans les choses. C'est pourquoi il faut avoir pitié de ses outils et de tous ses biens, à cause des étincelles qui sont en eux ; il faut avoir pitié des étincelles de sainteté.

Veillez à ce que tout ce que vous faites pour l'amour de Dieu soit en soi un service de Dieu. Pour manger, ne dites pas que l'intention de manger sera de vous donner des forces pour servir Dieu. C'est aussi une bonne intention, bien sûr ; mais la vraie perfection n'existe que là où l'acte même arrive au ciel, c'est-à-dire là où les saintes étincelles sont élevées.

Dans tout ce qui est en ce monde habitent les saintes étincelles, aucune chose n'en est vide. Dans les actions des hommes aussi, et même dans les péchés qu'un homme commet, demeurent des étincelles saintes de la gloire de Dieu. Et qu'attendent les étincelles qui habitent dans les péchés ? C'est le retour [à la repentance]. Au moment où vous vous repentez des péchés, vous élevez vers le monde supérieur les étincelles qui s’y trouvaient.

Judaïsme. Israel Baal Shem Tov

 

Les enseignements de Sun Myung Moon

La libération signifie que toutes les conditions risquées de notre monde sont transformées en relations harmonieuses. Notre monde finit par s’unifier, sans arêtes vives, où le haut et le bas, la droite et la gauche, l’avant et l’arrière ont une valeur égale.

Une fois que la libération se produira, les grands-pères et les grands-mères l’apprécieront, les maris querelleurs et les épouses hargneuses seront satisfaits, les enfants et les petits-enfants seront contents. La multitude se réjouira et les peuples de toutes les nations applaudiront. (341.161-62, le 1er janvier 2001)

Avant d’essayer de libérer la Corée du Nord, vous devriez vous demander si vous êtes libéré vous-même. La libération de la personne est basée sur l’unité du corps et de l’esprit. La libération de la nation est la cinquième étape après la libération de l’individu, de la famille, de la tribu et du peuple[3]. (187.126, le 5 févier 1989)

Toutes les choses qui étaient censées être unies en une seule ont été brisées en morceaux. Elles ont été mises à l’envers tout au long de l’histoire fragmentée de l’humanité, car d’innombrables cours d’indemnité bloquaient le ciel et la terre et se croisaient dans tous les sens. C’est pourquoi Dieu a conduit un cours de recréation. C’est pour suivre ce cours que les Vrais Parents sont venus sur terre.

Père céleste, nous savons combien Tu as lutté tout au long de l’histoire, dans Ta providence de recréation que Tu as menée à travers nos prédécesseurs, pour reconnecter toutes les divisions dans le monde minéral, le monde des organismes microscopiques, le règne végétal, le règne animal, le monde humain et même dans le monde céleste...

Par conséquent, en nous concentrant sur l’amour lié à l’idéal de la création de Dieu, nous devrions rétablir ce qui a été perdu dans le monde des minéraux, le monde des organismes microscopiques, le règne végétal, le règne animal, le monde humain et le monde céleste. Toi, Père céleste, et nous, les Vrais Parents, devrions créer la sphère de l’unité... J’espère sincèrement et je Te demande de nous guider pour créer un monde unifié, réunissant le monde céleste et le monde terrestre. (4 mai 2003)

 

Tout au long de l’histoire, les êtres humains ont recherché leur propre libération et leur propre salut, mais qui s’est jamais préoccupé de la situation de Dieu ? Dieu existe-t-Il éternellement dans une joie bienheureuse, n’aspire-t-Il pas à la libération ? Dieu est le Parent qui s’est lamenté au sujet des êtres humains tandis qu’ils souffraient à travers l’histoire sous l’emprise du péché et du mal. Comment Dieu pourrait-Il donc Se réjouir en ayant le cœur libéré ? Cela est impossible. Selon le degré de la libération terrestre, le cœur de Dieu peut aussi être libéré. Ce n’est que lorsque Dieu sera libéré que les êtres humains pourront être libérés, qu’ils pourront être libres d’apprécier une vie de famille basée sur l’amour vrai et être en mesure d’apporter la libération à la création. En outre, ce n’est que lorsque Dieu sera libéré que les êtres du monde spirituel pourront être libérés et délivrés. (30 avril 2004)

Le but ultime de la providence du salut de Dieu se situe au-delà de l’individu ; il consiste à libérer et sauver la famille, la tribu, la nation, le monde physique et le monde spirituel, y compris l’enfer. Tant que cela ne sera pas fait, Dieu Lui-même ne sera pas libéré. Lorsque le but de la providence du salut de Dieu sera pleinement atteint, autrement dit, quand l’enfer et tout le monde spirituel seront libérés, ce jour-là Dieu déclarera la réalisation complète de Son idéal en proclamant, « Ma volonté est faite ! Hallelujah ! Allez de l’avant comme un seul monde, sous le règne de mon amour. » (114.78, le 17 mai 1981)

 

 

 

[1]Luc 4.16-21: Jésus lit l'Ancien Testament, Esaïe 61.1-2. Historiquement, Esaïe proclamait à sa communauté appauvrie de Juifs l'aube de la libération de l'oppression, de la captivité et de l'endettement - d'un temps nouveau où Dieu soutiendrait de nouveau Israël avec abondance. Mais Jésus a lu ce passage comme une proclamation de libération globale : la libération pour les captifs du péché et l'illumination pour les aveugles spirituels, ainsi que la liberté pour ceux qui souffrent d'une oppression extérieure. Avec la libération vient l'accomplissement de toute la création, « l'année acceptable du Seigneur ».

[2]Israël Baal Shem Tov: La doctrine kabbalistique de la « destruction des receptacles » tient qu’au commencement tout était Dieu, qu'en créant, Dieu Se projeta en toutes choses, mais que la création se brisa en morceaux, emprisonnant le divin dans des étincelles qui sont des portions de Dieu dans des « coquilles » de matière. Le travail pour libérer ces étincelles et les retourner à Dieu s’appelle tikkun olam, réparation du monde.

[3]5 février 1989: le terme « peuple » désigne la population d'un groupe ethnique au sein d'une nation.

 

UPF VIDEO (sous-titres F/Untertitel D/sottotitoli I)

Formation des Ambassadeurs de paix

Agenda

September 2021
S M T W T F S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
Go to top
JSN Boot template designed by JoomlaShine.com